30 kg de cannabis, cocaïne, 15 arrestations : dans le Jura, un important trafic de drogue démantelé après un an d'enquête

Depuis novembre 2022, la gendarmerie du Jura enquêtait sur un important trafic de drogue qui avait lieu dans la région. Un an plus tard, les forces de l'ordre y ont mis fin. 30 kg de cannabis, plus de 500g de cocaïne et des milliers d'euros ont été saisis. Une quinzaine de personnes ont été interpellées : toutes ont été mises en examen, alors que cinq sont actuellement en détention provisoire.

C'est une saisie de drogue qui se démarque aussi bien par son ampleur que par la durée des investigations qu'elle a nécessité. Le 14 novembre 2023, la gendarmerie du Jura mettait fin à un important trafic de drogue ayant cours dans le département, après un an d'enquête. Dans le détail, ce sont 30 kg de résine et d'herbe de cannabis, plus de 500 g de cocaïne et plusieurs milliers d'euros qui ont été confisqués par les forces de l'ordre. Une quinzaine d'hommes, tous Jurassiens, ont également été mis en examen. Cinq d'entre eux sont actuellement en détention provisoire.

C'est en novembre 2022 qu'on trouve l'origine de cette affaire, lors d'un banal contrôle routier réalisé par le peloton motorisé de Courlaoux (Jura). "Nos hommes ont arrêté un scooter, qui avait sur lui une certaine quantité de stupéfiants et de l'argent en liquide" indique la gendarmerie du Jura, contactée par France 3 Franche-Comté. "Très rapidement, il nous avoue durant son interrogatoire qu'il allait faire une livraison, et on arrête dans les jours suivant deux nouvelles personnes liées à ce trafic."

Des livraisons dans tout le Jura, depuis le Doubs

Après ses trois premières interpellations, le parquet de Lons-le-Saunier (Jura) décide l'ouverture d'une information judiciaire et confie les investigations à la Brigade de recherches de la préfecture du Jura. S'ensuivent plusieurs mois d'enquête, avec écoutes téléphoniques, filatures, surveillances, etc.

Les forces de l'ordre peuvent ainsi confirmer l'existence d'un réseau structuré de trafic de cannabis et de cocaïne, opérant dans le Jura, avec des points de livraison à Lons-le-Saunier et dans trois communes rurales du département. "Pour se fournir en drogues, les trafiquants se sont rendus plusieurs fois dans le Doubs", indique la gendarmerie.

Plus de 60 agents mobilisés lors de la soirée d'arrestations

Pour mettre fin à ce réseau, la gendarmerie décide de monter une opération le 14 novembre 2023 pour démanteler définitivement le trafic. Plus de 60 agents sont ainsi mobilisés (gendarmerie du Jura, Section de recherches de Besançon et deux équipes cynophiles). "Nous avions remarqué qu'un convoi d'approvisionnement devait se faire à cette date", explique la gendarmerie du Jura. "C'était l'occasion de les "taper". Au début de soirée, nous sommes allés arrêter les personnes qui devaient participer au convoi, à leur domicile. Puis, à la suite, nous avons interpellé tous les hommes identifiés grâce à nos surveillances, jusqu'à minuit."

En tout, c'est une grosse dizaine de Jurassiens qui ont été arrêtés. Comme évoqué précédemment, quelque 30 kg de résine et d'herbe de cannabis, plus de 500 g de cocaïne et plusieurs milliers d'euros en liquide ont été saisis, "matérialisant ainsi l'ampleur du trafic qui gangrenait le département", conclut la gendarmerie du Jura.

► À LIRE AUSSI : Six morts en 10 mois liés au trafic de drogue à Besançon : "Nous ne parvenons pas à casser cet engrenage de la violence", dit le procureur

Placés en garde à vue directement après l'opération des forces de l'ordre, la quinzaine de trafiquants a été mis en examen et sera jugée prochainement par le parquet de Lons-le-Saunier. Cinq d'entre eux sont placés en détention provisoire et les autres restent sous contrôle judiciaire jusqu'à leur procès.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité