• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Deuxième jour de ralenti pour le SMUR de Lons-le-Saunier

Deuxième journée d'arrêt pour le Service Médical d'Urgence et de Réanimation de Lons-le-Saunier / © Claire Schaffner
Deuxième journée d'arrêt pour le Service Médical d'Urgence et de Réanimation de Lons-le-Saunier / © Claire Schaffner

Urgence pour les urgences de Lons. Depuis ce mardi, le service est quasiment à l'arrêt, la conséquence de plusieurs arrêts de travail de médecins urgentistes. Ce mercredi, les deux lignes du Service Médical d'Urgence et de Réanimation (SMUR) sont toujours à l'arrêt. 

Par Clément Jeannin (avec Claire Schaffner)

Aucun médecin n'est venu travailler ce mercredi matin. La direction de l'hôpital a fait venir une équipe du SMUR de Champagnole pour couvrir les interventions du secteur. Les équipes ont du, hier, se réorganiser pour permettre un service de soins le plus efficace possible.

Le service d'hospitalisation de courte durée a été fermé ainsi que les deux lignes de SMUR, les moyens humains étant basculés vers l'accueil des Urgences. 

"L'hôpital de Lons-le-Saunier est en crise", affirme Eric Loupiac, délégué départemental de l'AMUF, l'association des médecins urgentistes. "Les médecins et les infirmières sont en burn out, explique le syndicaliste. Le nombre de congés maladies a explosé. Les soignants sont découragés, ils n'ont plus envie de travailler dans ces conditions."

En cause notamment d'après l'AMUF : l'augmentation de l'activité aux urgences. "Depuis la création du service en octobre 2008, l'activité a doublé sans personnel supplémentaire", précise Eric Loupiac. Les soignants sont obligés de prendre en charge les patients qui n'ont pas pu être placés dans les services correspondants à leurs pathologies.

Les syndicats craignent que la situation s'aggrave dans les prochains jours.

Sur le même sujet

Dijon : les gilets verts, des médiateurs au service des usagers

Les + Lus