Jura : Patrick Pelloux en visite aux urgences de Lons-le-Saunier

Le président de l'Amuf était de passage au centre hospitalier de Lons-le-Saunier ce lundi 4 novembre. / © Maxppp/Luc Nobout
Le président de l'Amuf était de passage au centre hospitalier de Lons-le-Saunier ce lundi 4 novembre. / © Maxppp/Luc Nobout

Le Dr Patrick Pelloux, président de l’Association des médecins urgentistes de France (Amuf), était ce lundi 4 novembre 2019 au centre hospitalier de Lons-le-Saunier.

Par Mary Sohier

Il est venu prendre le pouls. Le Dr Patrick Pelloux, président de l’Association des médecins urgentistes de France (Amuf), a rencontré les urgentistes de Lons-le-Saunier (Jura), ce lundi 4 novembre. Et son constat est sans appel : "Aujourd'hui, par exemple, il n'y avait pas un seul lit de disponible ici. Le combat mené à l’hôpital de Lons est juste et important."

Des départs en cascade

Depuis le début de l'année, les urgences de Lons-le-Saunier ont connu cinq départs de praticiens. Et le service va perdre encore deux médecins et un demi-poste dans les prochaines semaines. "Malheureusement rares sont les services d'urgence qui tournent à effectif plein. Cela risque d'être très compliqué car on avait déjà de la peine à trouver des remplaçants les weekends pendant les fêtes ou les jours fériés", déplorait, à notre micro, fin octobre, Yves Duffait, médecin urgentiste.
 

La ligne du Smur 2 toujours en sursis

À Lons-le-Saunier, la situation du Smur 2 est toujours en attente. Cet été, la ligne avait été supprimée. Remise en service à la rentrée, elle n'est disponible qu’en journée de 9 heures à 19 heures.

Pas d'échange avec la direction

Fait rare : la direction de l'établissement n'a pas souhaité rencontrer Patrick Pelloux. Contactée par nos soins, elle a également décliné notre demande d'interview.

Pour le président de l'Amuf, "la campagne des municipales doit être axée sur la santé". Il a rencontré quatre élus de l'opposition dont Jean-Yves Ravier (sans étiquette), kinésithérapeute de profession et candidat à la prochaine élection municipale de Lons-le-Saunier. 

Ce n'est plus un débat d'experts. C'est un débat qui concerne tout le monde. Les élus ne peuvent pas laisser faire l'ARS [Agence régionale de santé, NDLR] et les directeurs d'hôpitaux. Il faut arrêter de démanteler les urgences.
- Dr Patrick Pelloux, président de l'Amuf

Plusieurs mobilisations prévues

Les infirmiers de bloc opératoire (IBODE) seront en grève ce jeudi 7 novembre. 

Ce vendredi 8 novembre, Patrick Pelloux recontrera à Paris, la ministre de la santé, Agnès Buzyn, pour une réunion sur le pacte de refondation des urgences. Il appelle également les personnels et les élus à se mobiliser pour la journée "hôpital mort" du 14 novembre 2019. Aujourd'hui, en France, 460 services d'urgence sur les 695 que compte notre pays sont en grève.

Découvrez le reportage d'Aline Bilinski, Laurent Brocard et Guillaume Bessaa :

Sur le même sujet

Les + Lus