Lons-le-Saunier : le sol de la nouvelle maison de santé pourrait être pollué

Alors que les travaux de la maison de santé de Lons-le-Saunier viennent tout juste de se terminer, des analyses ont révélées l'existence d'une pollution du sol. Précisions.
Image d'illustration du centre-ville de Lons-le-Saunier (Jura)
Image d'illustration du centre-ville de Lons-le-Saunier (Jura) © Philippe Trias/Maxppp
La nouvelle est tombée il y a quelques jours. Le sol de la maison de santé de Lons-le-Saunier, dans le Jura, serait pollué. "Des analyses de sols réalisées au printemps ont montré l’existence d’une pollution de sol par des composés organiques volatils sur le site d’implantation de la maison de santé", explique l'Agence régionale de santé (ARS). La maison de santé de Lons-le-Saunier, dont les travaux avaient débuté en septembre 2017, a été livrée début novembre 2019, en lieu et place de l’ancienne usine Bourgeois, rue des Mouillères. 

Le solvant est classé cancérogène

Un taux anormalement élevé de trichloréthylène a donc été relevé. Ce produit peut servir dans l'industrie comme solvant pour les corps gras, le caoutchouc ou encore les résines. Il était aussi utilisé dans les pressings et est interdit depuis avril 2016. Le trichloroéthylène est classé cancérogène certain pour l’Homme par le centre international de recherche sur le cancer (Circ).

En revanche, les analyses de l’air intérieur au rez-de-chaussée de la maison de santé effectuées en juillet, portes et fenêtres fermées, en l’absence de ventilation, se sont révélées conformes.

De nouveaux prélèvements ont eu lieu ce lundi 23 décembre pour le sol. Les résultats définitifs devraient être connus avant le 20 janvier 2020.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société pollution environnement