PORTRAIT. Le pilote de moto Benjamin Melot, originaire du Jura, prêt à s'envoler pour le Rallye Dakar 2021

Benjamin Melot participe dans quelques semaines à son quatrième Rallye Dakar en temps que pilote. La course mythique a lieu du 3 au 15 janvier. Nous l'avons rencontré chez lui, à Courlans, dans le Jura, avant le grand départ pour l'Arabie Saoudite.
Benjamin Melot chouchoute sa monture, avant le départ du Dakar 2021.
Benjamin Melot chouchoute sa monture, avant le départ du Dakar 2021. © Hugues Perret - France 3 Franche-Comté
"Le Dakar c'est un rêve de gosse. D'avoir eu l'opportunité de travailler dans ce métier, en étant plus âgé, je me suis dit que j'avais vraiment envie de le faire. Je me suis dit 'Il faut que j'y aille en temps que pilote un jour. Il y en a plein qui le font, pourquoi pas moi'. J'ai attendu d'avoir un peu de maturité pour commencer" nous explique le Jurassien, qui a échangé sa casquette de mécanicien pour celle de pilote depuis quatre ans, sur le celèbre Rallye raid Dakar.

D'ici quelques semaines, Benjamin Melot s'envolera pour l'Arabie Saoudite et plus particulièrement pour Jeddah, où se trouve la ligne de départ de la course tant convoitée. Du 3 au 15 janvier 2021, le Lédonnien sillonnera des paysages arides, au guidon de sa KTM. Cette fois-ci, il sera sans assistance et en totale autonomie. 

Le Dakar, une aventure complète

Le Dakar, c'est un pilote aguerri sur une moto méticuleusement préparée, mais c'est surtout un projet complet et chronophage. Après 6 mois de préparation, au cours d'une année mouvementée et perturbée par le Covid-19, Benjamin Melot est dans les starting-blocks. Participer à cette course coûte très cher et pour parvenir à ses objectifs, le Jurassien a du travailler tant sur le plan sportif que sur sa communication afin d'attirer les sponsors. 

"Trouver les partenaires prend beaucoup de temps et d'énergie" détaille-t-il. Pour obtenir le précieux sésame il faut débourser 15700 euros pour les pilotes moto, sans compter les sommes investies dans la monture et les équipements. 

Découvrez notre reportage à Courlans, près de Lons-le-Saunier : 
Benjamin Melot, le Jurassien en route pour le Dakar 2021 / Reportage Quentin Carudel, Hugues Perret et Manu Blanc
L'expérience qu'il a accumulée durant ses années en temps que mécanicien et désormais en qualité de pilote l'aident à viser plus haut tout en gardant la tête bien vissée sur les épaules.

"On en apprend tous les jours. Comment mieux gérer la communication, la préparation du projet, la préparation physique et aussi sur la moto... Plus ça va, plus on a de l'expérience, plus on arrive à rouler vite en étant en sécurité. C'est un mix de tout ça qui fait qu'on arrive à progresser" détaille le pilote. 

Le Dakar 2021 prend une forme inédite en raison de la pandémie de coronavirus. Le programme compte une boucle Djeddah-Djeddah longue de 7 646 km (dont 4 767 km de spéciale), du 3 au 15 janvier, avec douze étapes au programme. Selon le directeur de l'épreuve David Castera, le tracé, renouvelé à 90 %, privilégie la nouveauté sur des itinéraires inédits.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
dakar sport rallye auto-moto