Pour faire découvrir le Comté, des repas avec convives sélectionnés, sont organisés dans des lieux improbables

Publié le
Écrit par Vanessa Hirson

Le Temps du Comté organise des repas gastronomiques dans des lieux symboliques afin de "raconter le fromage AOP". Ce samedi 27 mai, un rendez-vous avait été donné en plein coeur de la forêt d'épicéas de Mignovillard (Jura). 150 convives avaient été sélectionnés.

Ils arrivent main dans la main, au beau milieu d’une forêt d’épicéas de Mignovillard (Jura). Chantal et son mari ont été sélectionnés pour apprécier un repas gastronomique en pleine nature. Une simple inscription sur le site du Temps du Comté et les voilà propulsés dans l’inconnu. « L’inconnu », car personne, parmi les 150 convives choisis, ne savait où se déroulait l’événement. « J’ai reçu un e-mail avec le point GPS et après on ne sait pas trop où on atterrit, c’est la surprise », lance Chantal. « L’inconnu » aussi, puisque le menu du jour est tenu secret.

Entre janvier et novembre 2023, le Temps du Comté organise sept repas iconiques, qui sont autant d’occasions de sublimer les arômes du Comté. Déjeuner ou dîner, chaque épisode a pour cadre un lieu différent et emblématique du comté.

7 lieux, 15 chefs et 150 convives par repas

 

Cette aventure gastronomique a débuté par un dîner sous l’impressionnante charpente de la Maison du Comté à Poligny (Jura), puis un déjeuner au sein de la Grande Saline de Salins-les-Bains (Jura). Ce repas dans la forêt de Mignovillard (Jura) constitue le troisième déjeuner de la série de sept. « Pourquoi ici ? Le comté est affiné exclusivement sur des planches d’épicéa brutes de sciage, donc il y a un lien entre l’affinage et le bois qui se fait, il y a un dialogue des saveurs qui va donner au comté des particularités » renseigne Emmanuel Perrodin, Chef nomade "Le temps du Comté".

Aux commandes de ces sept chapitres gourmands, sept duos de chefs se succèdent derrière les fourneaux, afin d’écrire encore et toujours de nouvelles et savoureuses histoires autour du premier fromage AOP de France. Dans la forêt de Mignovillard, il s’agissait de Jacques Barnachon, chef étoilé de L’Étang du Moulin à Bonnétage, et de la jeune garde de la cuisine française, Sarah Chougnet-Strudel, surdouée des fourneaux, passionnée d’accords pimentés et épicés, qui officie à Marseille au sein de son joyeux bistrot Regain. « Ça nous sort de notre confort » admet Jacques Barnachon. « Je pense qu’on a eu du stress déjà pour la météo et puis pas de gaz, pas d’électricité et avec Sarah, on ne se connaît pas, donc c’est très constructif et intéressant. C’est un beau challenge ». 

Comment ont-il fait ? " Nous avons fait des pré-cuisson et ensuite on termine ici sur des barbecue " détaille Jacques Barnachon.

 

Panisses, spécialitées de Marseille, revisitées avec du Comté

 

Le menu est alléchant : panisses au comté fruité, condiment aux algues, asperges grillées, sabayon au vieux Pastis, pintade fermière aux bourgeons de sapin… Les convives ne paient rien, c’est le Temps du Comté qui régale ! Et pour rester dans le thème du Comté et du lien existant entre ce fromage AOP et les épicéas, une table de 45 mètres en forme serpentin et totalement en épicéa, a été dressée.

Le Temps du Comté est un clin d’œil au succès des sept éditions de La Table du Comté, événement itinérant qui, entre 2012 et 2019, a fait rayonner aux quatre coins de France les goûts et les savoir-faire de la filière Comté. En 2023, et pour chacune des sept occasions du Temps du Comté, un chef franc-comtois accueillera un(e) chef venu(e) d’un autre horizon pour une rencontre sur les terres du Comté.

Convivialité, échange, savoir-faire et partage sont les maîtres-mots de ces récits gourmands qui n’attendent plus que leur public ! D’ailleurs, il reste des dates : le 24 juin à Besançon au Musée du Temps, le 16 septembre à la fruitière de Valromey, à l’Arvière-en-Valromey (Ain), et le 18 novembre à Vevy (Jura), à la Cave d’affinage (Inscription préalable sur le site suivant : https://www.letempsducomte.com/)

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité