Salins-les-Bains : Le Jurassien disparu depuis mardi à Argelès-sur-Mer est rentré chez lui

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Eme-Ziri

Il prétend ne se souvenir de rien. Le Salinois qui était activement recherché depuis mardi après-midi du côté d'Argelès-sur-Mer est tout simplement rentré chez lui par le train hier soir. Il s'est présenté ce matin à la gendarmerie de Salins-les-Bains où il a été entendu. Pour une première fois.

Depuis mardi après-midi, la gendarmerie de Céret tentait de retrouver ce Salinois en voyage d'affaires et  qui n'avait plus donné de signe de vie. Le travail de recherches était mené en collaboration avec la brigade de Salins-les-Bains.Selon les premiers éléments de l'enquête, l'homme n'avait apparemment aucun souci professionnel ou personnel. Noyade, accident le long du rivage, disparition volontaire : aucune hypothèse n'avait été écartée. Cet habitant de Salins-les-Bains était en voyage dans les Pyrénées-Orientales pour acheter un terrain. Après avoir dit à son épouse qu'il partait se baigner, il n'avait plus donné de nouvelles. C'est un article du journal "L'Indépendant" qui avait révélé cette disparition inquiétante. 
Ce Salinois, âgé de 40 ans, avait téléphoné à son épouse restée dans le Jura pour lui dire qu'il se baignerait et qu'ensuite il reprendrait la route. Elle n'avait plus réussi plus à le joindre ensuite. C'est elle qui avait donné l'alerte, par l'intermédiaire de la gendarmerie de Salins-les-Bains.
La gendarmerie d'Argelès avait lancé un appel à témoins.
De nombreuses recherches avaient été effectuées sur le secteur, tant sur mer que sur terre. Un hélicoptère avait même été mobilisé.


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.