Sécheresse : le département du Jura passe au niveau de crise

Publié le

Pour faire face à la sécheresse, le préfet du Jura vient de prendre de nouvelles mesures de restrictions temporaires des usages de l'eau.

Le département du Jura fait face à un mois de juillet très sec, les cumuls de précipitations n'ont pas dépassé les 20 millimètres.

Sécheresse et canicule : le scénario catastrophe

Couplé avec des températures élevées, voire caniculaires, les ressources en eau ont continué à s'affaiblir, tandis que les cours d'eau et les nappes phréatiques n'ont cessé de voir leurs niveaux baisser.

Un grand nombre de cours d'eau sont à sec, tandis que l'eau restante atteint des températures très élevées, entraînant de fortes mortalités piscicoles.

Concernant la problématique des eaux superficielles, le préfet décide donc de faire passer le département au niveau crise sécheresse, le niveau le plus haut. Cela concerne le Nord Jura, les bords de Seille et affluents de la Loue, le plateau calcaire, et la haute chaîne du Jura.

Nouvelles restrictions liées à la crise

Sauf dérogation, les mesures suivantes doivent être respectées :

- il est demandé à chacun de réduire sa consommation d'eau (piscine, arrosage, bains, lavages divers...).

- Les prélèvements dans une fontaine publique ou privée sont interdits.

- les prélèvements dans les cours d'eau ou plans d'eau sont également interdits.

- l'arrosage des pelouses et massifs, des arbres, des terrains de sport et autres espaces verts est interdit.

- l'irrigation des cultures est interdit .

- le remplissage des piscines est interdit, tout comme celui des plans d'eau.

- le lavage des véhicules est interdit, y compris en station.