Le Grand Pontarlier, boisson anisée s’habille pour l’été en canettes !

Dans le Haut-Doubs, la boisson anisée est une fierté locale. Un distillateur a eu l’idée de commercialiser son apéritif sous une forme prête à consommer.

La boisson anisée de Pontarlier désormais vendue prête à consommer en canettes.
La boisson anisée de Pontarlier désormais vendue prête à consommer en canettes. © Marion Ducrocq - France Télévisions

Un brin d'histoire d'abord, rendons à César ce qui appartient à César ! On se fait un “Pont” ? Qui n'a pas entendu cette petite phrase ? Eté comme hiver, dans le Haut-Doubs, c’est l’apéro, garanti 100% comtois. Le “Pontarlier Anis”, de son vrai nom a été mis au point en 1921 par Georges Guy, distillateur. Il était illégal de distiller des produits à base d'anis avant 1921, depuis l'interdiction de l'absinthe en 1915, qui en contenait en forte proportion. Le distillateur a mélangé anis vert et plantes pour fabriquer cet alcool qu’on prépare avec de l’eau fraîche et des glaçons. Un alcool qui a même été primé lors des concours du Salon de l’agriculture. Le “Ricard” de chez nous, diront avec fierté les Comtois.

Une boisson qui a même sa chanson, le Pontarlier Anis voyage dans ce clip dans les paysages du monde entier. Le “Pont” est une marque déposée. La célèbre bouteille à la silhouette jaune et verte reste la référence pour les puristes ! 

Clip sur le "Pontarlier Anis"


La boisson du déconfinement, en version “prête à consommer” ?

Un autre distillateur a mis au point sa propre boisson, anisée elle aussi. A la distillerie Marguet Champreux, cet apéritif anisé est proposé à la vente sous la marque Grand Pontarlier. Et depuis quelques jours, le format est passé à la petite bouteille prête à consommer.

“On sent que les gens ont envie de sortir… l’idée au départ était de trouver une boisson saisonnière et prête à déguster” explique son créateur Stéphane Marguet, de la distillerie des Grandes-Narboz. “Je voulais trouver un produit festif et convivial, qui puisse se boire tout prêt sans avoir à mélanger l’eau et les glaçons" ajoute-t-il. “On a mélangé du Grand Pontarlier à 45 degrés, avec de l’eau, 3 volumes pour un de Grand Pontarlier, et on a mis tout cela en canette” lance-t-il. Résultat, une boisson à 12 degrés, sans sucre, à conserver au frigo.

© Marion Ducrocq - France Télévisions


La commercialisation commence à peine. Dans quelques points de vente et en ligne sur le site de la distillerie. Comptez 2,80 la cannette vendue en pack de 6, ou 9 euros les 70 cl.


Les puristes qui entendent déjà le bruit de l’eau et des glaçons noyer le précieux nectar, résisteront à ce produit “markété” visiblement pour plaire aux jeunes, avec ses couleurs, jaune et bleu, celles du ciel de l’été. Les bouteilles ressemblent à une limonade citronnée. La distillerie Marguet Champreux qui cultive l’absinthe et ses propres plantes a pour l’instant lancé une petite production, 500 à 1000 canettes en stock, le temps de voir si ce nouveau format séduit les consommateurs.

A consommer avec modération toujours !

À l’heure de la réouverture des terrasses, il convient de rappeler que l’alcool est à consommer avec modération. La Sécurité Routière lance une campagne sur ce thème dès le 19 mai, pour que les Français reprennent les bonnes habitudes. “Nous retrouvons un peu de liberté, retrouvons aussi les bonnes habitudes. Quand on aime quelqu’un, on le retient” sera le slogan du spot de campagne de prévention.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
alcool société