Le carnet de voyage d’Ivan, éloge du temps #1 : en attendant le grand départ pour la transatlantique

Suivez l'aventure d'Ivan, franc-comtois prêt à embarquer pour une traversée d'un mois et demi entre la France et l'Uruguay, au beau milieu de l'océan atlantique. Impatience, découvertes, questionnements et joies... Il nous fait vivre son périple. Récit.
Ivan, Bisontin, s'apprête à rejoindre l'Uruguay en voilier.
Ivan, Bisontin, s'apprête à rejoindre l'Uruguay en voilier. © Johanna Meabes
Ivan est un photographe bisontin âgé de 41 ans. Amoureux du voyage au long cours, il s'apprête à embarquer sur un voilier pour traverser l'atlantique, de la France à l'Uruguay. Pendant un mois et demi, France 3 Franche-Comté va suivre ses aventures au beau milieu de cette immensité de plus de 100 millions de km2. Après être tombé sur une annonce sur internet, il décide de partir à l'aventure. Dans deux jours, il prendra place sur un bateau et vivra une aventure hors du temps, au fil des remous. 

► #1 : en attendant le grand départ pour l'Atlantique... 

"Recherche équipier pour convoyage d'un voilier de La Rochelle à Punta del Este, Uruguay".

L'aventure qui se dessine devant moi a commencé à la lecture de ces lignes, il y a quelques semaines. Récemment, j'ai choisi de faire une pause dans mon activité de photographe. Le moment était donc parfait pour réaliser ce vieux rêve : traverser l'océan Atlantique à la voile.

Je suis fasciné par les voyages itinérants. En prenant le temps d'aller d'un endroit à un autre le trajet devient "Le Voyage", "la découverte". Ainsi je comprends ce que je ne pourrais qu'imaginer en le survolant en avion : comment évoluent les langues, les cultures, la géographie. Je peux aussi ressentir ce que j'ai passé des heures à imaginer devant un planisphère, m'imprégner de l'espace qui nous sépare et nous relie à la fois. Cette traversée de l'Atlantique s'inscrit dans la même dynamique, appréhender physiquement la taille de notre planète.

Avec ce voyage, j'ai aussi l'envie de vivre ce qui fut un temps évident : relier deux continents par la seule force du vent. Enfin, je souhaite aller en Argentine me former au tango Argentin mais l'épidémie de Covid-19 a mis à mal mon projet. L'Uruguay étant voisin, je mise sur la réouverture des frontières entre les deux états, pour passer d'un pays à l'autre. La transatlantique en voilier comme premier objectif et la suite du périple en fonction des circonstances. Je fais confiance à ma bonne étoile pour m'accompagner.

Nous serons trois sur le voilier, un catamaran de 12 mètres : le skipper, un second équipier et moi-même. Nous partirons de La Rochelle pour livrer le bateau en Uruguay, six semaines plus tard environ. Après une première escale à Lisbonne les suivantes seront aux îles Canaries puis au Cap Vert.
Le catamaran que l'équipage transporte jusqu'en Urugay et sur lequel Ivan va vivre un mois et demi.
Le catamaran que l'équipage transporte jusqu'en Urugay et sur lequel Ivan va vivre un mois et demi.
Lors de ces arrêts, nous ferons le plein de produits frais et d'eau et il faudra compter 5 à 7 jours de navigation entre chacune de ces escales. Ensuite ce sera la grande traversée, jusqu'au Brésil. Lors de cette navigation, en plus de franchir l'Atlantique, nous passerons de l'hémisphère Nord à l'hémisphère Sud en doublant l'équateur.

Viendra alors la dernière pause, la baie de Rio de Janeiro. Une dizaine de jours plus tard apparaîtra à l'horizon notre terre de destination, l'Uruguay ! Seul un élément bien terre à terre a retardé notre départ : la réception des papiers d'immatriculation du navire. Aujourd'hui, le bateau et l'équipage sont prêts, le temps que l'océan devienne plus clément et nous mettront les voiles, départ prévu ce jeudi 8 octobre !

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
carnets de voyages sorties et loisirs insolite carnets de voyages sorties et loisirs