Beauvau de la sécurité : Gérald Darmanin à la rencontre des policiers de Belfort et Montbéliard

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Courageot avec Vanessa Hirson et Stéphanie Bourgeot
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin en visite à Montbéliard
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin en visite à Montbéliard © Denis Colle - France Télévisions

Ce lundi 22 février, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin s'est rendu à l'Hôtel de Police de Belfort et au commissariat de Montbéliard. Une visite qui intervient après une série de violences urbaines dans ce secteur. 

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin s’est rendu ce lundi 22 février, à Belfort et Montbéliard pour y rencontrer les policiers à l’heure où se tient le “Beauvau de la sécurité”.

A Belfort, s’est tenu en début d’après-midi la deuxième table ronde en région du "Beauvau de la sécurité”, ce vaste plan de réforme des forces de l'ordre à l'horizon 2022. L’occasion pour les policiers de s’exprimer librement face au ministre de l’intérieur. “Le malaise, il est multifactoriel. Il y a des conditions de travail extrêmement difficiles, le problème de la vie familiale impactée, les horaires atypiques, on attend des réponses concrètes, des actions...On attend de ce Beauvau que ça ne reste pas lettre morte comme un certain nombre de fois auparavant” a réagi un représentant du syndicat Alliance. “Il faut revoir la formation ça c’est clair, le volume des avancements, l’organisation de la police en général, l’encadrement, on en parle également” a ajouté le syndicaliste.

Ce lundi 22 janvier une table-ronde a d’ailleurs été organisée à Paris, consacrée à l'encadrement des policiers. Les débats ont été diffusés en direct sur les comptes Facebook et Twitter du ministère de l'Intérieur.

Une forte attente de la part des policiers

Damien Meslot, maire LR de Belfort a participé aux échanges. Lui aussi attend des moyens supplémentaires pour la police nationale pour qu’elle puisse travailler mieux au service des citoyens. “Belfort est une ville plutôt calme, la délinquance y est plutôt plus faible que dans d’autres communes. En revanche, il y a un manque d’effectifs, et une charge de travail qui est énorme. Les fonctionnaires de police qui font très, très bien leur travail, on le voit, ont du mal, ils ont beaucoup de retard et le vivent mal dans le traitement des dossiers. Tout cela pèse sur le moral et engendre du stress” estime le maire de Belfort.

Des renforts de policiers au commissariat de Montbéliard et des caméras de surveillance

Avec près d’une heure de retard, le ministre s’est rendu au commissariat de Montbéliard pour échanger avec les policiers. 

Il a passé en revue à Montbéliard les 9 policiers supplémentaires, promis en décembre dernier et qui prenaient leurs fonctions. Trois adjoints de sécurité devraient par ailleurs être prochainement affectés dans le Doubs, a précisé Gérald Darmanin. Le ministre a également annoncé l’arrivée d’un nouveau commissaire pour l’été 2021, 1,6 millions d’euros de travaux pour le commissariat et une enveloppe de 70.000 euros qui financera  la moitié du coût de l’implantation de nouvelles caméras de surveillance souhaitées par la maire Marie-Noëlle Biguinet notamment dans le quartier de la Petite Hollande.

Heurts dans le quartier de la Petite Hollande

Le quartier dit sensible de la Petite Hollande à Montbéliard a été le théâtre ces derniers mois de nombreux incidents. Vol d'engin de chantier pour détruire les caméras de vidéosurveillance, affrontements avec les forces de l'ordre, incendies de véhicules. La maire LR, Marie-Noëlle Biguinet se dit révoltée "qu'une cinquantaine d'individus pourrissent la vie de 8 000 habitants" et réclame des renforts de police. Les neuf nouveaux arrivants seront d'ores et déjà très appréciés. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.