Littérature jeunesse : si la bienveillance était contée aux enfants, aux ados et à leurs parents

Comment remettre la bienveillance à l'honneur ? C'est l'objectif de deux livres jeunesse et d'un livre de conseil à la parentalité axés sur des valeurs positives comme l'entraide et la communication pacifiste.

3 livres qui prônent la bienveillance à tout âge
3 livres qui prônent la bienveillance à tout âge © Tiphaine Pfeiffer

Chronique du 23 février 2021

Râler ça ne fait rien avancer !

de Caroline Pellissier, Virginie Aladjidi et Aurore Carric

Casterman jeunesse

A partir de 5 ans 

Râler ça ne fait rien avancer ! de Caroline Pellissier, Virginie Aladjidi et Aurore Carric
Râler ça ne fait rien avancer ! de Caroline Pellissier, Virginie Aladjidi et Aurore Carric © Casterman Jeunesse

Dans cet album, le jeune lecteur fait la connaissance de Nico, le chacal aux yeux mi-clos. Il est dans son coin, absorbé par un jeu solitaire alors que tous ses amis installent les stands de la kermesse.

Quand on lui demande de l’aide, il y va en râlant et finit par se disputer avec tout le monde.

Râler ça ne fait rien avancer ! de Caroline Pellissier, Virginie Aladjidi et Aurore Carric
Râler ça ne fait rien avancer ! de Caroline Pellissier, Virginie Aladjidi et Aurore Carric © Casterman jeunesse

Comment faire pour éviter ce genre de situation à l’avenir ?

C’est l’objet de ce livre coloré de la série de Casterman baptisée « la communication pacifiste expliquée aux enfants » élaborée avec des formatrices certifiées du Centre pour la Communication Non Violente (Déclic).

Son amie Thérésa tente de lui faire voir la situation autrement. 

Et s'il avait exprimé clairement sa contrariété ou réfléchi à ses priorités plutôt que de râler ?

Thérésa, la girafe

Râler ça ne fait rien avancer ! de Caroline Pellissier, Virginie Aladjidi et Aurore Carric
Râler ça ne fait rien avancer ! de Caroline Pellissier, Virginie Aladjidi et Aurore Carric © Casterman jeunesse

Ce livre peut paraître un peu didactique, loin des messages subliminaux des contes de notre enfance mais c’est un véritable outil pédagogique compris comme tel par les jeunes lecteurs de 5 ans et plus.

Ils aiment discuter de leur attitude, de la manière d'éviter les conflits.

 

Âge tendre

de Clémentine Beauvais

Sarbacane

A partir de 13 ans

Âge tendre de Clémentine Beauvais
Âge tendre de Clémentine Beauvais © Sarbacane

Pour apprendre l’entraide, la mixité, le monde du travail, tous les élèves en fin de 3e doivent partir en service civique pendant un an.

Valentin, un ado plutôt solitaire et peu loquace, débarque dans les Hauts de France, dans un centre pour personnes âgées très particulier, baptisée une unité mnémosyne. Cet endroit reconstitue dans les moindres détails un quartier comme il pouvait l’être dans les années 60-70 : un café, des rues, un arrêt de bus, des magasins... 

C'est un prtotocole expérimental qui vise à ce que les personnes atteintes de troubles de la mémoire se sentent bien.

Ici, le journal télévisé par du général De Gaulle et de l'alunissage. le magazine Salut les copains ! est encore édité. Lorsqu’une pensionnaire participe à un concours pour faire venir Françoise Hardy, Valentin doit taper à la machine une lettre de réponse.

Trailer de Âge tendre de Clémentaine Beauvais

C’est un immense plaisir de découvrir la minutie accordée aux décors, de se replonger dans la culture des 30 glorieuses.

Le lecteur prend le temps de regarder, comme Valentin, la peau parcheminée des pensionnaires et le regard amoureux des vieux époux.

Portrait de la romancière Clémentine Beauvais
Portrait de la romancière Clémentine Beauvais © Sarbacane

Ce roman est une merveille de sensibilité : il raconte l’adolescence aussi bien que le grand âge. Il raconte l’amour et le divorce, le deuil et la découverte de l’autonomie.

C’est vraiment un beau roman que je conseille aux adolescents et aux adultes. Ils seront surement un peu déroutés par l’écriture de Clémentine Beauvais qui oscille entre le rapport de stage et le journal intime.

Mais on se surprend, comme Valentin, à vouloir rester dans cette unité mnémosyme où l’on peut choisir à quelle heure tombe la pluie.

 

Je transmets des valeurs positives

de Carla Schiappa-Burdet

Editions Eyrolles

Pour les parents

Je transmets des valeurs positives de Carla Schiappa-Burdet
Je transmets des valeurs positives de Carla Schiappa-Burdet © Editions Eyrolles

Chaque famille a des valeurs. Même si certaines sont universelles, les parents se demandent parfois comment les transmettre surtout dans la période actuelle.

Ce livre est une boîte à idées pour trouver des manières ludiques de faire passer ce qui est important pour vous à vos enfants.

Ici, pas de long discours. Au fil des pages, vous trouverez des portraits, des jeux, des ateliers et des conseils à la parentalité. Le tout est organisé par chapitre thématique : l’entraide, le respect, l’ouverture…

Le livre s’inspire du blog de la Bourguignonne Carla Schiappa-Burdet, intitulée le blog de carla. Directrice d’école à Pierre de Bresse et maman de trois enfants, la trentenaire fourmille d’idées d’où cette présentation foisonnante et colorée.

Je transmets des valeurs positives de Carla Schiappa-Burdet
Je transmets des valeurs positives de Carla Schiappa-Burdet © Editions Eyrolles

Chacun pourra y piocher des idées pour devenir un parent au top si l'on en croit le nom de la collection dans laquelle est paru ce livre.

Cette série d'ouvrages de soutien à la parentalité propose des livres sur de nombreux thèmes comme le sommeil, les enfants atypiques ou l'éducation positive sous un angle ludique et optimiste. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
livres jeunesse culture littérature livres