Mignovillard : une stèle du souvenir et toujours autant de pudeur dans le village de Maëlys

Publié le Mis à jour le
Écrit par S.C avec Claire Schaffner

En ce jour anniversaire de la disparition de Maëlys, la petite commune de Mignovillard (Jura) reste aussi pudique et discrète. Une stèle en souvenir de la fillette tuée par Nordhal Lelandais a été installée dans le cimetière. 

Interdiction de filmer, interdiction de photographier. La commune de Mignovillard interdit toute prise du vue dans le petit cimetière. Une volonté depuis le début de protéger un maximum la famille de Maëlys et les habitants de l'emballement médiatique. Hors caméra, les habitants avouent penser régulièrement à la petite fille. Le maire de la petite commune du Jura a toujours refusé de s'exprimer.
 

"Maëlys, nous ne t'oublierons jamais"


Au pied de la stèle, des fleurs, des peluches déposées par les habitants de la commune où vivent les parents de Maëlys et sa grande soeur. 

Dans la nuit du 26 au 27 août 2017, il y a un an tout juste, Maëlys 9 ans disparaissait lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin en Isère. Nordhal Lelandais très vite suspecté a avoué avoir tué la fillette. Il a fini par dévoiler l'endroit où il avait déposé son corps.
 

Vérité et justice réclame la famille de Maëlys


En ce jour anniversaire, 250 personnes ont participé à une marche blanche à l'appel de la famille à Pont-de-Beauvoisin. "

En tête du cortège, les parents de Maëlys, Jennifer Cleyet-Marrel et Joachim De Araujo, leur fille ainée Colleen et leurs proches, ballons blancs à la main et tee-shirts à l'effigie de la fillette, tiennent une grande banderole "Pris en otages. Vérité pour Maëlys".

La famille de la fillette déplore toujours que son meurtrier présumé, Nordahl Lelandais, les laisse, par son silence, dans l'ignorance des circonstances du drame.