Mode d’emploi du grand débat national : comment ça marche ?

Marianne, symbole de la République française / © CLAUDE PRIGENT / MAXPPP
Marianne, symbole de la République française / © CLAUDE PRIGENT / MAXPPP

Le président de la République a décidé de lancer une grande consultation pour sortir de la crise des "gilets jaunes" qui a débuté en novembre 2018. Tous les citoyens sont appelés à participer à un débat national, qui aborde une trentaine de questions.
 

Par B.L.

Quand a lieu le grand débat national ?

Le grand débat national se déroulera du mardi 15 janvier au vendredi 15 mars 2019 dans toute la France. Des maires ont déjà ouvert des cahiers de doléances dans leur commune et font remonter des propositions faites par les citoyens.

Emmanuel Macron a déclaré aux préfets qu’il souhaitait "une implication forte" de leur part "pour le lancement du processus". Les préfets doivent désigner un référent dans chaque département avant mardi 15 janvier.

 

 

Comment participer au grand débat national ?

On pourra le faire de trois façons différentes :

des réunions locales seront organisées :
A partir du mardi 15 janvier, le site internet du grand débat national sera opérationnel. Chacun pourra s’enregistrer sur cette plateforme numérique pour organiser des réunions locales (citoyens, élus, organisations à but lucratif ou non lucratif). Ils recevront alors un kit d’accompagnement des réunions, ainsi que toutes les informations nécessaires pour la bonne tenue des débats. La liste des débats organisés dans chaque région figurera sur ce site Internet.

tous les citoyens pourront déposer leur contribution en ligne à partir du 21 janvier sur le site www.granddebat.fr ou ils pourront les envoyer par la Poste à la Mission Grand Débat (244, boulevard Saint-Germain, Paris VIIe).

Ils peuvent aussi se renseigner au 0800 97 11 11 ( un numéro vert ouvert du lundi au samedi de 9h-20h)


► à partir du 1er mars, des conférences de citoyens tirés au sort seront mises en place pour échanger sur les analyses et propositions issues des différents débats. Dans chaque région, il y aura un groupe représentatif d'une centaine de personnes tirées au sort. Ces personnes "pourront participer à l'élaboration de pistes concrètes, donner leur avis sur ce qui ressort des premières semaines du Grand Débat National et nourriront ainsi la réflexion sur les suites à donner".

 



Quels sont les thèmes abordés par le grand débat national ?

Emmanuel Macron propose aux citoyens de donner leur avis sur une trentaine de questions : fiscalité, modèle social, démocratie, institutions, transition écologique et diversité, immigration, laïcité.

Le président de la République exclut de revenir sur certains points : la suppression de l'ISF (impôt sur la fortune), le droit d'asile, la peine de mort ou l'IVG (interruption volontaire de grossesse). 

En revanche, Emmanuel Macron pose la question de fixer des quotas annuels d'immigration, une mesure qu'il n'a jamais proposée jusque-là.
 
Un site internet a été mis en place pour le grand débat national qui se déroulera du mardi 15 janvier au vendredi 15 mars 2019 dans toute la France.
Un site internet a été mis en place pour le grand débat national qui se déroulera du mardi 15 janvier au vendredi 15 mars 2019 dans toute la France.


Que se passera-t-il à l’issue du grand débat national ?

"Toutes les contributions seront remontées pour permettre une analyse approfondie à la fois quantitative et qualitative", indique le gouvernement. Cela permettra de "nourrir une restitution placée sous le contrôle et la responsabilité de garants".


Ces contributions "permettront de forger un nouveau pacte économique, social et environnemental et de structurer l’action du gouvernement et du Parlement dans les prochains mois".

Le but est de "transformer les colères en solutions" selon la formule du président de la République. Dans une lettre adressée aux Français, Emmanuel Macron assure qu'il "tirera toutes les conclusions" de ce grand débat national.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus