Montres, cornichons ou avions en bois, découvrez les 9 entreprises de Bourgogne-Franche Comté exposées à l’Elysée

Publié le Mis à jour le
Écrit par Lisa Back

Le palais de l'Elysée à Paris ouvre la deuxième édition de la Grande exposition « Fièrement fabriqué en France », ces 3 et 4 juillet prochain à Paris. Neuf entreprises de Bourgogne-Franche Comté présenteront un produit de leur fabrication.

Les 3 et 4 juillet prochain, la Grande Exposition du Fabriqué en France ouvrira ses portes au Palais de l’Elysée à Paris (Ile-de-France). Pour sa deuxième édition, elle accueillera 126 produits dont neuf fabriqués par des entreprises de Bourgogne-Franche-Comté.

L’objectif de cette exposition est de promouvoir le savoir-faire français et mettre en avant les entreprises du territoire.  Ainsi, une à deux entreprises sont sélectionnées par département de métropole et d’Outre-mer. Les entreprises de toutes tailles et de tous secteurs d’activité étaient éligibles pour participer à cet événement. Seule contrainte, que le produit proposé réponde aux critères du « Fabriqué en France ».

  • Un chalet en bois pour enfant par JeuJura (Jura)

Crée en 1911, JeuJura est une entreprise familiale située à Saint-Germain-en-Montagne (Jura). Elle propose depuis 1941 un chalet en bois de 240 pièces à destination des enfants. Le bois de hêtre utilisé pour sa fabrication provient de la scierie du village. Ce jeu de construction fait aujourd’hui la renommée de l’entreprise : « il est emblématique. On est connu par le biais de ce produit-là » explique Catherine Varacca, responsable de JeuJura et arrière-petite-fille du fondateur. La chef d’entreprise s’est battue pour toujours conserver une production française. « Je ne concevais pas que ce chalet puisse être fabriqué en Chine, alors qu’il a été fabriqué par mon grand-père » témoigne Catherine Varacca, fière de représenter le jouet français au Palais de l’Elysée. JeuJura compte aujourd'hui 45 employés permanents dans son entreprise. 

  • Une monture de lunettes Marylin par Vuillet Véga (Jura)

Vuillet Véga est la deuxième entreprise jurassienne à représenter le département. La monture Marilyn présentée à l’exposition, est commercialisée depuis le début de l’année 2020. Conçue comme un bijou selon l'entreprise, cette monture plaquée or est ornée d’un diamant ou d’un oxyde de zirconium. Les montures de lunettes de Vuillet Véga passent entre les mains de différents ateliers, tous situés dans le département. L’entreprise détient depuis dix ans le Label « Origine France Garantie » pour sa production locale. Vuillet Véga détient également le Label d’Etat « Entreprise du Patrimoine Vivant » depuis 2006. Six générations se sont succédées au sein de cette entreprise fondée en 1843 à Morez, berceau de la lunetterie.

  • Les cornichons en bocaux par Maison Marc (Yonne)

Maison Marc est une entreprise fondée sur trois générations depuis 1952. Ces producteurs de cornichons travaillent sur 20 hectares de terres agricoles situées à Chemilly-sur-Yonne (Yonne). Pendant près de 25 ans, Florent Jeannequin, fils du fondateur, vend ses cornichons à l’entreprise Amora Maille jusqu’en 2004 où il devient l’unique producteur français. Depuis cinq ans, les cornichons extra-fins Maison Marc sont également proposés à la table de l’Elysée, à la demande du chef de l’époque, Guillaume Gomez. L’entreprise revendique une agriculture raisonnée, sans pesticides, sans herbicides, insecticides ou conservateurs. « Depuis le démarrage, nous affirmons cette identité forte. C’était en quelque sorte une suite logique, d’être reconnu au niveau national pour ce savoir-faire » ajoute Valérie Diotte, de l’entreprise Maison Marc. 

France 3 Bourgogne partait à la rencontre de la Maison Marc en 2020. 

  • La montre Attitude Or par Maison Péquignet (Doubs)

La Maison Péquignet située à Morteau (Doubs) présentera au palais de l’Elysée une montre en or 18 carat, limitée à 100 exemplaires. Dani Royer, le président de l’entreprise, souhaite avant tout mettre en avant la qualité de son produit : « nous sommes les seuls à proposer des montres françaises avec des mécanismes fabriqués en France. […] On voulait vraiment mettre en avant le côté exclusif de notre produit. Je pense que c’est le produit horloger le plus français qui existe sur notre territoire. » Beaucoup de mécanismes de montres sont en effet importés de Suisse, ce qui est le cas pour certaines autres montres de la marque. Fondée en 1973, la marque de montre et de bijoux a à cœur de travailler avec des fournisseurs locaux, dans un rayon de 80 kilomètres autour de l’atelier.

  • L’escalier design Spinae par Escaliers Olivier Marczak (Territoire de Belfort)

L’escalier design d’Olivier Marczak rejoindra lui aussi la Grande Exposition. Conçu pour rappeler une colonne vertébrale, il est fabriqué avec une poutre triangulaire en acier et des marches en verre. Entre deux épaisseurs de verre ont été glissés des feuilles de papiers japonais. Cet escalier a été réalisé pour la première fois il y a cinq ans et seulement une dizaine d’habitations en sont équipées. Le fabricant d’escaliers n’a en effet pas hésité très longtemps pour choisir la création qu’il présentera à l’exposition : « c’est le plus technique et le plus atypique ! » explique-t-il. Olivier Marczak, fabricant depuis 15 ans, mise avant tout sur le design et la complexité de ses produits conçus avec des matériaux français.

  • Un vélo de course des Jeux Olympiques par Look Cycle (Nièvre)

L’entreprise Look Cycle présentera le vélo T20 en composition carbone, imaginé et produit dans la capitale nivernaise. Ce modèle est notamment destiné à l’équipe de France de cyclisme, puisqu’il s’agit du « modèle piste le plus abouti de l’histoire » selon l’entreprise installée à Nevers. La marque est fière de comptabiliser 14 titres et 43 médailles au total sur les Jeux Olympiques d’été depuis 1996 avec ces vélos. Look Cycle est également l’inventeur de la pédale automatique et récompensée par de nombreux prix.

  • Une cloche à pain par Émile Henry (Saône-et-Loire)

L’entreprise Emile Henry présentera le 3 et 4 juillet prochain sa cloche à pain en céramique, certifiée « Origine France Garantie ». Ce produit conçu pour « séduire les boulangers maison », permet de reproduire les conditions de cuisson d’un four à pain traditionnel. Jean-Baptiste Henry, sixième génération à la tête de l'entreprise explique son choix : « on fait un petit clin d’œil à l’actualité parce que beaucoup de gens ont fait du pain cette année avec les confinements. J’aime aussi bien le fait que ça soit quelque chose de transgénérationnel. » L’entreprise est basée à Marcigny (Saône-et-Loire) depuis 1850, avec « toujours la même passion pour le fait-main ». Emile Henry propose des produits de cuisine en céramique (plats, moules...), produit à 100% dans leurs ateliers. Chaque année, l'entreprise produit plus de deux millions de pièces, dont 80% est exporté à l'étranger. 175 personnes travaillent au quotidien dans l'entreprise Saône-et-Loirienne. 

France 3 Bourgogne s'intéressait déjà à Emile Henry en 2016 dans un reportage. 

  • Un avion en bois par Robin Aircraft (Côte-d'Or)

Robin Aicraft propose des avions en bois, entièrement réalisés à la main, dans leurs ateliers de Darois (Côte-d'Or). Soixante-cinq personnes y travaillent pour réaliser les différentes étapes de la composition des avions. Le DR 401, modèle qui sera présenté à l'Elysée est l'avion phare de l'entreprise. « Nous produisons dans nos ateliers à 95% ce modèle. Le DR 401 est omniprésent dans les aéroclubs. En France, 50% des avions de tourisme sont des Robin » explique Mederic Bernard, de Robin Aircraft. Le bois permet une facilité dans la réparation et une pérennité de l'appareil : « c'est une matière exceptionnelle qui ne va jamais faiblir. On a des modèles des années 60 qui sont encore en état de vol » ajoute Mederic Bernard. Ce modèle proposé depuis 1972 sous la version "DR 400" a été progressivement amélioré pour donner en 2014, le "DR 401". 

  • Benne à ridelles RBR60 par Robust (Haute-Saône)

La benne RBR60 est proposée par l'entreprise Robust de Saint-Loup-sur-Semouse (Haute-Saône). Pouvant supporter jusqu'à 4 900 kilogrammes, cette benne est "idéale pour les tracteurs de petite et moyenne puissance" selon l'entreprise.