Neowise, une comète visible à l’oeil nu dans le ciel bourguignon

La comète Neowise est observable sans télescope pendant le mois de juillet. Voici quelques conseils de la Société astronomique de Bourgogne (ASB) pour ne rien rater de ce phénomène assez exceptionnel.
La comète Neowise est visible durant ce mois de juillet 2020.
La comète Neowise est visible durant ce mois de juillet 2020. © Instagram sab_astro
“Des comètes, il y en a souvent. Une comète comme ça, c’est plutôt rare.” Eric Chariot, directeur de la Société d’astronomie bourguignonne (ASB), l’assure : “une comète visible à l’oeil nu, ce n’était pas arrivé depuis 1997, avec la comète Hale-Bopp.” 

La comète C/2020 F3, dite Neowise, est passée près du soleil début juillet et recommence à partir selon les experts. Il n’est cependant pas trop tard pour l’observer. Pour ce faire, même pas besoin de télescope : on peut la voir à l’oeil nu !

Une comète est un astre du système solaire que l’on peut observer à proximité du soleil. Ce noyau glacé, en s’approchant très près du soleil, est chauffé. La glace fond et jette un panache. C’est ce que l’on désigne alors par comète. “Le terme vient du grec et veut dire ‘cheveu’. C’est comme une chevelure qui se déploie dans le ciel”, décrit Eric Chariot.
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par SAB-Astro (@sab_astro) le


Conseils pour voir la comète Neowise

La comète vient de 4500 ans, ce serait donc dommage de manquer le rendez-vous. Pour Eric Chariot, à la tête de l’association, il faut la regarder le soir, du côté de la Grande Ourse (la casserole se repère bien). Elle se situe au nord-est. Il suffit de regarder vers la casserole et elle est en dessous.” 

Il poursuit : “il faut s’éloigner des lumières et être dans un bon ciel. Mieux vaut ne pas être en ville. Quand on est à la campagne, on la voit sans problème.” Il suffit alors juste d’habituer un peu son oeil.

L’intérêt d’observer les astres

Provenant du fond du système solaire, l’observation des comètes intéressent vivement les professionnels et les amateurs. A l’heure actuelle, impossible de savoir comment la vie est apparue sur Terre mais les fameuses comètes pourraient bien avoir joué leur rôle. 

“A ses débuts, la Terre était sèche, il n’y avait pas d’eau. Pour apporter la vie, il a fallu de l’eau et des éléments pour fabriquer la vie. Dans les comètes, on s’est aperçu qu’il y a des éléments pour apporter de l’eau à la Terre, des bribes de vie et des molécules.” D’où l’affût des astronomes pour ce genre de phénomène.
 
Voir cette publication sur Instagram

Zoom sur la comète. En trois états. En trois étapes. D'abord, en société, elle jette ses deux panaches, s'étale de toute sa classe, éblouit toute la communauté de l'heureux présage de sa beauté. Ensuite, au milieu du ciel étoilé, Elle s'élance à travers les âges et s'attele à prendre le large. Sa jolie queue bleutée aussi fine qu'une épée se détourne à l'opposé d'un Soleil trop aimé qu'elle supporte mal de voir s'éloigner. De plus près, la voilà en plein coeur, on la découvre en pleurs qu'elle tente de cacher sous sa carapace. Elle s'étiole de toute sa glace. Son étoile, aux rayons trop fugace, n'attise que des flots mélancoliques mêlés des effluves alcooliques. Son coeur fuit dans le royaume glacé d'une réalité oú chaque journée durerait 453 années. Comète Neowise, photos Jean-Baptiste Feldmann, Cyril RICHARD, Vincent Boudon. #societeastronomiquedebourgogne #sab #astro #astronomie #astronomy #photo #photographie #photography #astrophoto #astrophotographie #astrophotography #ciel #sky #comete #neowise

Une publication partagée par SAB-Astro (@sab_astro) le


Dernière comète visible avant des siècles

Quoi qu’il en soit, la comète Neowise est “une surprise”. “On ne s’attendait pas à ce qu’elle soit aussi lumineuse. Elle dure plus longtemps que ce qu’on pensait”, estime Eric Chariot. Elle devrait ainsi rester brillante jusqu’à la fin du mois de juillet mais, prudence, car on ne sait jamais ce qu’il peut arriver.

La surprise demeure sur le devenir de cet astre. “Au début de l’année, deux comètes étaient pleines de promesse mais, dans leur passage près du soleil, elles ont explosé et se sont démantelées. Neowise a résisté et offre un joli spectacle”, affirme le féru d’astronomie.

Il ne faut pas tarder pour voir la comète car elle s’éloigne de plus en plus du soleil et devrait donc être de moins en moins visible. Et Neowise ne sera pas de nouveau observable avant… 6 800 ans.

Une observation publique est organisée par la Société d’astronomie bourguignonne samedi 25 juillet à partir de 21h.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
astronomie culture sciences espace