Nièvre : au Festival des idées 2021, un rassemblement de la gauche en trompe-l'œil

Ce vendredi 9 juillet s’ouvre la troisième édition du Festival des idées à La-Charité-sur-Loire dans la Nièvre. Trois jours de débats et de discussions entre citoyens et invités sont au programme. Plusieurs hommes et femmes politiques de gauche sont attendus pour cet événement.
De gauche à droite et de haut en bas : Benoît Hamon, Yannick Jadot, François Ruffin, Éric Piolle, Clémentine Autain et Olivier Faure.
De gauche à droite et de haut en bas : Benoît Hamon, Yannick Jadot, François Ruffin, Éric Piolle, Clémentine Autain et Olivier Faure. © France Télévisions

Le Parti Socialiste avec Olivier Faure, premier secrétaire, et Benoît Hamon, ancien candidat à la présidentielle. Les écologistes, avec le député européen Yannick Jadot et Éric Piolle, maire de Grenoble. Clémentine Autain et François Ruffin, députés de la France Insoumise (LFI), et même Priscillia Ludosky des Gilets Jaunes. Autant de figures de la gauche française qui se rendent à La Charité-sur-Loire pour le Festival des idées, du 9 au 11 juillet.

Il s'agit de la troisième édition de cet événement qui réunit personnalités politiques, journalistes ou écrivains et citoyens. Tout au long de ces trois jours de rencontres, les participants peuvent échanger avec les invités au cours de débats et de discussions.

Guillaume Duval, co-fondateur avec l'ancien député de la Nièvre Christian Paul, nous parle de l'organisation de ce rassemblement.

Encourager le dialogue entre les participants

"Faire tomber les murs, inventer de nouveaux horizons." Il s'agit du principe qui guide le Festival des idées depuis sa création. A travers cet événement, Guillaume Duval explique vouloir rassembler des personnes de gauche et de terrain qui ne se connaissent pas forcément ou qui ne travaillent pas ensemble.

"Nous sommes très inquiets de la situation du pays", explique-t-il. "Nous vivons une crise économique et sociale aggravée par la crise du Covid. A cela s'ajoute une crise démocratique, comme en témoigne par exemple la forte abstention aux élections régionales. Nous souhaitons créer des dialogues pour discuter de la suite."

Ces dialogues passent notamment par des débats inversés. Contrairement à un débat classique, ce sont les citoyens qui s'expriment et qui choisissent les problématiques abordées. Les intervenants réagissent ensuite aux questions soulevées. "C'est un peu la marque de fabrique du festival", lance Guillaume Duval. "Nous ne voulions pas reproduire les universités d'été. Il s'agit vraiment de donner le premier plan à la parole des citoyens."

On cherche à faire en sorte que les politiques soient confrontés aux gens de la vie de tous les jours. Qu'ils se remettent en question.

Guillaume Duval, co-fondateur du Festival des idées

Les auditions citoyennes sont les autres moments forts du festival. Organisées sur des créneaux de 45 minutes pendant la journée de samedi 10, ces sessions mettront successivement les figures politiques invitées face aux citoyens. Clémentine Autain, Olivier Faure, Éric Piolle, Benoît Hamon et Yannick Jadot participeront à ces auditions. Seront également présents Sandrine Rousseau, candidate à la primaire d'Europe Écologie Les Verts pour l'élection présidentielle, et Fabien Roussel, candidat à la présidentielle pour le Parti communiste français.

"Dans les auditions citoyennes, les personnalités présentes sont là pour répondre aux interrogations des participants du festival", précise Guillaume Duval. "On cherche à faire en sorte que les politiques soient confrontés aux gens de la vie de tous les jours. Qu'ils se remettent en question."

L'espoir d'un rassemblement de la gauche en 2022 ?

Lors de la première édition du Festival des idées en 2019, un débat avait pour thème "Comment sortir le pays du duel Macron-Le Pen ?" Deux ans plus tard et à moins d'un an de l'élection présidentielle, la question semble toujours d'actualité.

Alors que les candidatures à l'élection présidentielle se multiplient à gauche, ce rassemblement de personnalités à La-Charité-sur-Loire préfigure-t-il une coopération entre les différents partis en 2022 ? Quatre candidats à l'élection présidentielle seront en effet présents au cours du week-end, à savoir Sandrine Rousseau, Yannick Jadot, Éric Piolle et Fabien Roussel.

"Une candidature unique est à ce stade très improbable", admet Guillaume Duval. "Pour le moment, chacun montre ses muscles et fait les choses dans son coin. On y verra peut-être plus clair à l'automne. " Il n'est par ailleurs pas prévu que les invités politiques se réunissent tous ensemble.

Parmi les candidats potentiels, les absences notamment de Jean-Luc Mélenchon (LFI) et d'Anne Hidalgo (PS) pour cette édition 2021 se font remarquer. L'un s'est déjà déclaré candidat pour 2022, l'autre laisse encore planer le doute. Selon le co-fondateur du festival, ils font partie des invités qui n'ont pas souhaité se déplacer. "Certains n'ont pas répondu, d'autres n'ont pas voulu venir. Anne Hidalgo a un autre déplacement lundi, c'est peut-être pour ça qu'elle ne vient pas", conclut-il. 

Si de votre côté vous souhaitez vous rendre au Festival des idées, vous pouvez retrouver le programme ici.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique société