15 ans après, la commune de Livry retrouve sa boulangerie : "Ça va animer le village, on en a besoin"

Dans la Nièvre, Livry, 700 habitants, vient de retrouver une boulangerie. Le village en était privé depuis une quinzaine d'années. Le symbole d'une dynamique, puisque contrairement à beaucoup d'autres territoires ruraux, ici les habitants et les emplois reviennent.

Dans la commune, impossible de la rater avec sa devanture flambant neuve. Pour la première fois en quinze ans, le village de Livry va à nouveau avoir sa boulangerie.

Une nouvelle qui réjouit les habitants. "C'est bien, on n’est pas obligé de prendre la voiture pour aller chercher du pain. Avant, on y allait une fois par semaine et puis on le mettait au congélateur. Là, on va voir du pain frais, on ira tous les matins. Je pense que ça va redonner du lien, les gens vont se rencontrer. Ça va animer le village, on en a besoin."

"Je travaille aussi ici, autant faire bosser les artisans de mon village. C’est la vie de la commune qui reprend. Ça redynamise, on remonte la pente parce que ça a été dur pendant pas mal d’années et là ça va changer pas mal de choses", raconte un habitant.

Un ancien de Livry reprend du service

La boulangerie reprend du service grâce à un revenant. Jacky Neel est originaire du village, mais il était longtemps parti en Lorraine avant de revenir chez lui. Ancien boulanger, il a tout de suite été séduit par le projet. "J’ai été baptisé à l’église en face, j’ai fait ma première communion ici. Ça faisait 33 ans que je n'étais pas revenu, le maire m’a demandé si la boulangerie me tentait. Je me suis dit pourquoi pas."

"C’était soit la boulangerie, soit autre chose", assure Jacky Neel. "Il faut tenter de toute façon, ça fait revivre le village. Il faut quand même du pain pour les gens. Il y a pas mal de passages sur la route, c’est un axe assez fréquenté."

La municipalité a dû se battre pendant des mois pour obtenir des financements, racheter une ancienne grange et faire les travaux. Mais ce projet s'inscrit dans un effort de revitalisation. "Ce geste simple cache pas mal de travail, de passion et de dévouement pour faire revivre un lieu chargé de savoir-faire et de tradition", explique Adrien Aufevre, maire de la commune.

"Ça donne envie de continuer de s’engager encore plus"

Depuis 2020, une trentaine d'emplois a été créée dans cette commune de 700 habitants. Livry profite d'une école à près de 70 élèves, et une épicerie en libre-service devrait également ouvrir au printemps. Un restaurant et un vignoble ont également été repris.

 

Originaire de Saint-Pierre-le-Mouthier, à quelques kilomètres de Livry, Guillaume De La Brosse avait l'opportunité de reprendre un vignoble. "Pour moi qui suis arrivé il y a deux ans, ça fait plaisir et c’est une fierté de voir la commune avec autant d'activités qui se mettent en place. Ça donne envie de continuer de s’engager encore plus."

L'entreprise Ville à joie, qui organise des tournées mêlant services et animations dans les villages, a aussi choisi de s'y installer. "Pour nous, c’est une excellente nouvelle, ça nous tient à cœur de participer à la vie locale, de faire nos courses ici. Plus on a de choses qui s’implantent à Livry, plus ça la rend attractive. Ça donnera peut-être envie aux autres de s’installer dans le coin", souligne Mariann Retailleau. Un renouveau que tous espèrent durable pour Livry.