Démission du maire de Saint-Brévin-les-Pins : un enfant invite Yannick Morez à s'installer... dans la Nièvre

Violemment pris pour cible par l'extrême-droite, l'ex-maire de Saint-Brévin-les-Pins (Loire Atlantique) Yannick Morez a reçu de nombreux témoignages de soutien. Dont celui de Sanarji-Marc, un garçon de 9 ans, qui l'invite à s'installer à Château-Chinon (Nièvre) pour y reprendre son activité de médecin.

"Cher monsieur Morez, j'ai appris que vous avez l'intention de quitter la mairie de St-Brévin et partir autre part. Si vous voulez, vous pouvez s'installer (sic) à Château-Chinon parce qu'il nous faut un bon médecin".

Voilà en substance l'un des gentils mots reçus par l'ancien maire de Saint-Brévin-les-Pins, Yannick Morin. Pris pour cible par l'extrême-droite, l'édile a vu les menaces à son encontre culminer en mars dernier, quand deux de ses voitures ont été incendiées devant sa maison. À la suite de quoi les témoignages de soutien se sont multipliés... dont celui du petit Sanarji-Marc, 9 ans, résidant à Château-Chinon, dans la Nièvre.

"Si vous voulez faire le tour du monde en bateau voici mon plan", poursuit le garçon. "Vous prenez le bateau à Corbigny (30 minutes Château-Chinon), vous longez l'Yonne, quand l'Yonne rencontre la Seine vous prenez la Seine jusqu'au Havre et vous trouvez la mer", avant de signer d'un simple "Sanarji-Marc (enfant de Château-Chinon).

"Touché, j'ai pris ma plus belle écriture de médecin pour lui répondre"

Relayée par la presse locale, l'histoire n'a pas tardé de faire réagir Yannick Morez en personne. "Dans les écrits reçus (merci encore), il y a de nombreux témoignages émouvants ou même des demandes plus originales", écrit-il dans un post Facebook. "C'est le cas de la lettre touchante écrite par Sanarji-Marc".

Avec son jeune âge, il évoque un sujet qui le concerne, tout comme nous tous, et qui touche toute la France, celui de la désertification médicale.

Yannick Morez,

ex-maire de Saint-Brévin-les-Pins

Se disant "touché" par l'initiative, l'ancien édile lui a lui-même renvoyé une lettre au garçon en prenant "sa plus belle écriture de médecin pour lui répondre". "Je sais que tu connais bien Saint-Brévin pour y venir en vacances. Ta proposition d'installation à Château-Chinon en tant que médecin est très gentille, mais tu sais, j'ai atteint l'âge de la retraite. J'espère qu'un nouveau médecin va venir s'installer dans ta commune."

Menacé à cause du transfert d'un centre d'accueil de demandeurs d'asile

Pour rappel, Yannick Morez était visé par des menaces de l'extrême-droite depuis au moins fin 2021. À l'époque avait été officialisé le transfert d'un centre d'accueil de demandeurs d'asile, installé dans la commune depuis 2016, à proximité d'une école.

Après l'incendie perpétré contre lui fin mars, l'élu avait annoncé sa volonté de démissionner. Tour à tour entendu par la commission des lois du Sénat et reçu à Matignon en mai, Yannick Morez accusait l'État de l'avoir abandonné face aux menaces. Une marche en son soutien a été organisée le 24 mai dernier, dans sa commune de Saint-Brévin.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité