"Je ferais bien ça tous les jours !", les résidents de 10 EHPAD de la Nièvre s'affrontent dans une compétition sportive

Publié le
Écrit par Remy Chidaine avec Gaël Simon

Ce jeudi 28 octobre, 10 EHPAD de la Nièvre et les résidents ont participé à une compétition sportive organisée à Lormes. Un tournoi adapté aux capacités de chacun dont le but est de promouvoir la pratique physique et tisser du lien social.

"Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière". 10 EHPAD de la Nièvre mettent en œuvre ce slogan en organisant des rencontres sportives entre leurs résidents. Nos aînés s’affrontent ainsi en toute amitié et selon l’esprit du fameux Pierre de Coubertin. Annulée en 2020, la compétition avait lieu ce jeudi 28 octobre à Lormes cette année.

Au programme de cet EHPAD’athlon organisé chaque année depuis 2018 : parcours d’obstacles, lancers de ballon, jeux d’adresse. Chaque résident choisit les épreuves selon ses capacités. Les épreuves ont été imaginées pour que tous puissent participer. En amont, chaque établissement a pu s'entrainer lors de 8 séances.

Le sport de 7 à 77 ans

Travail sur la mémoire, équilibre, dextérité, la compétition amicale permet de travailler des compétences qui sont stimulées au quotidien dans les résidences pour personnes âgées dépendantes.

"Cette activité physique adaptée permet de prévenir certaines déficiences. On se base sur les pertes de l’autonomie pour proposer ces activités. Elles permettent de maintenir la marche et de conserver un équilibre. C’est important car le risque de chute chez la personne âgée est élevé", décrit Raymond Barbier, ancien médecin gériatre.

Tous les ateliers sont adaptés aux personnes debout ou en fauteuil. Les épreuves sont faites pour que tout le monde puisse participer et passer un agréable moment.

Pruntha Arun, éducatrice médico-sportive

"Le but c’est de promouvoir l’activité physique en EHPAD et aussi de les faire sortir de leurs structures, d’avoir un moment convivial tous ensemble, surtout après cette crise sanitaire où les résidents étaient isolés dans leur chambre", ajoute Pruntha Arun, éducatrice médico-sportive.

Compétition et sourire

La pratique physique permet ainsi de renforcer le lien social et de sortir les résidents de leur quotidien. "Ça facilite la relation avec les autres. Ça s’intègre dans la prise en charge de la personne âgée. C’est très important", abonde Raymond Barbier.

Il y en a une en tout cas qui semble ravie, c’est Lucette. À 100 ans (bien qu'elle ne soit pas sûre de son âge), elle est la doyenne de cette compétition pas comme les autres. "C’est bien, ça fait les muscles ! J’ai toujours fait du sport, je faisais de la course à pied et du cheval !", se rappelle-t-elle.

"Ça se passe très bien. Je ferais bien ça tous les jours ! C’est important et c’est très bon", s’amuse de son côté Raymond qui nous confie, un brin facétieux, avoir 39 ans. Officiellement le jeune homme a 89 ans, mais son niveau de performance au palet pourrait bien lui permettre de venir à bout de n'importe quel trentenaire.

Du sport et des sourires donc. Les résidents sont déjà prêts à repartir à l’entraînement pour la prochaine édition de cet EHPAD’athlon.