• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Migrants : les premiers cars de mineurs isolés ont quitté Calais

Des migrants attendent d'être pris en charge le 27 octobre 2016, dans la "jungle" de Calais. / © François NASCIMBENI / AFP
Des migrants attendent d'être pris en charge le 27 octobre 2016, dans la "jungle" de Calais. / © François NASCIMBENI / AFP

L’ex-"Jungle" de Calais où vivaient des milliers de migrants a été démantelé. Il reste à évacuer les jeunes isolés. Une trentaine d’entre eux sont attendus dans la Nièvre.

Par avec AFP

L'évacuation totale des quelque 1 500 mineurs de l'ex-"Jungle" de Calais (aujourd’hui appelée "le camp de la Lande") a débuté mercredi matin 2 novembre 2016. Une journaliste de l'AFP a constaté le départ d'un premier car, immédiatement suivi d'un deuxième.

Le premier véhicule, avec 43 mineurs à bord, a quitté l'enceinte du Centre d'accueil provisoire (CAP), peu avant 8h30, direction Carcassonne.
Un deuxième autocar est parti moins de 10 minutes plus tard.

Ces 1 500 mineurs jeunes sans famille vont être conduits vers des CAO (centres d'accueil et d'orientation) pour mineurs. Une trentaine d’entre eux seront hébergés en Bourgogne, où leur arrivée est prévue prochainement. Ils seront logés dans une structure mise à disposition par la SNCF, dans la commune de Challuy, dans la Nièvre, pour répondre à "un objectif humanitaire de mise à l’abri dans des conditions dignes".

Ces migrants sont pour la plupart d'origine soudanaise, somalienne, syrienne, libyenne… Ils ont quitté leur pays pour fuir la guerre et les persécutions. Ils s’étaient installés à Calais en espérant pouvoir passer en Angleterre, de l’autre côté de la Manche.

A lire aussi

Sur le même sujet

General Electric : l’intersyndicale dépose une plainte sur l’état psychologique des salariés de Belfort

Les + Lus