Crise à l'hôpital de Nevers : un nouveau directeur a été recruté

Un nouveau directeur a été recruté à la tête de l'hôpital de Nevers, dans la Nièvre. Florent Foucard prendra ses fonctions le 15 avril. Cette nouvelle étape marque la fin de la période d'administration provisoire du centre hospitalier confronté à un sous-effectif chronique et à un manque de lits.

Bientôt un nouveau départ pour le centre hospitalier de Nevers, dans la Nièvre. Un directeur, Florent Foucard, a été recruté. Celui qui occupe actuellement le même poste au Groupement psychiatrie et médico-social (GPMS) Doubs Jura prendra ses fonctions à l'hôpital Pierre Beregovoy le 15 avril. L'annonce a été faite lors d'une conférence de presse au centre hospitalier, mercredi 6 mars.

En octobre 2023, l'hôpital avait été placé sous administration provisoire pour six mois, après avoir été pointé du doigt par la Haute Autorité de Santé. Une situation qui fait suite à des problèmes d'organisation, de fonctionnement, mais aussi de ressources humaines dans un centre hospitalier situé en plein cœur d'un désert médical.

Plan d'attractivité

Lors de son point presse, la direction a fait état de certains progrès : la présence de 3 à 4 urgentistes en moyenne chaque jour depuis janvier, alors qu'il n'y en avait "plus qu'un ou deux" en fin d'année dernière, l'arrivée d'un traumatologue aux urgences de 8 heures à minuit, ou encore "l'ouverture de dix lits aux urgences gastro-entérologiques", comme l'a fait valoir Danielle Portale, l'une des administratrices provisoires du centre hospitalier.

L'administration provisoire a toutefois reconnu que la crise était loin d'être terminée, et nécessiterait un suivi sur le long terme. Un "plan d'attractivité et de fidélisation" devrait être présenté d'ici la fin du mois. La mise en place de postes partagés avec le CHU de Dijon fait partie des pistes envisagées.

Si elle parvient à améliorer la situation, la nouvelle direction aura deux ans pour tenter d'obtenir une nouvelle certification pour garantir la qualité des soins de la part de la Haute autorité de santé, après l'avoir perdue en janvier 2024.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité