Du Bataclan à l'Ultra-trail du Mont-Blanc : le reportage de France 3 sur Gaëtan Honoré décroche un Micro d'Or

Sophie Hémar et Rémy Chidaine, journalistes à France 3 Bourgogne, décrochent un Micro d'Or pour leur reportage sur Gaëtan Honoré, survivant du Bataclan et finisher de l'Ultra-trail du Mont-Blanc.

France 3 Bourgogne est fière ce matin ! Sophie Hémar et Rémy Chidaine, les deux journalistes du bureau de Nevers (Nièvre) ont décroché un trophée aux Micros d'Or, pour leur reportage "Du Bataclan au Mont-Blanc". Ce récit raconte la renaissance de Gaëtan Honoré, un Nivernais survivant des attentats du 13 novembre 2015 à Paris, qui s'est lancé à corps perdu dans sa passion : le trail longue distance. Il a bouclé en mai dernier la plus prestigieuse des courses : l'UTMB, l'Ultra-trail du Mont-Blanc.

Les Micros d'Or récompensent les reportages en lien avec les sports. L'équipe de France 3 Bourgogne était en lice pour le prix Chamonix-Mont-Blanc du Micro d'Or, une catégorie réservée aux reportages de montagne et départagée par des Chamoniards.

Gaëtan Honoré, l'incroyable résilience d'un survivant du Bataclan

Dans ce reportage de 5'30, notre équipe suit les 43 heures de course de Gaëtan Honoré. Elle revient aussi sur le long chemin parcouru par ce directeur d'école, survivant de l'attentat du Bataclan. Ses longues heures à courir seul, dans les bois silencieux du Morvan. Avant l'UTMB, Gaëtan Honoré nous confiait : le trail, pour lui, c'est "une catharsis". "C'est essayer de conjurer le sort, de se réapproprier sa vie, de reprendre le fil de son existence et d'aller au-delà de ce qu'on pense possible."

A LIRE AUSSI : UTMB 2023 : rescapé du Bataclan, Gaëtan Honoré court pour "se réapproprier sa vie"

Ainsi le 1er septembre 2023, le Nivernais s'est élancé pour une course folle dans les montagnes : trois jours, 170 kilomètres, 10 000 mètres de dénivelé positif, presque sans dormir. Gaëtan Honoré finit par franchir la ligne d'arrivée 43 heures plus tard. "J'ai vécu 1000 vies en 43 heures", lâche-t-il. "C'est la première fois de ma vie que je m'endormais en marchant !"

"Un de nos souvenirs de tournage les plus forts"

"On est super contents. C'est une belle reconnaissance", se réjouit notre équipe de tournage. En plus de Rémy et Sophie, il faut aussi citer Alexis Viloin (preneur de son) et Pierre Chamussy (au montage). "C'est avant tout un travail d'équipe et ça montre qu'on peut faire de belles choses aussi en région." En effet, le reportage de France 3 Bourgogne était en compétition avec d'autres sujets issus de rédactions nationales.

"C'est aussi une super mise en lumière de l’histoire et de la personnalité de Gaëtan Honoré. Malgré l’horreur vécue au Bataclan et les difficultés rencontrées, c’est quelqu’un qui recherche toujours le côté positif des choses, qui a une force de caractère incroyable et en plus une gentillesse extraordinaire."

Nos journalistes se souviennent d'une aventure "passionnante", aux côtés de Gaëtan Honoré mais aussi de "toute sa famille" qui s'est prêtée au jeu des interviews et du tournage. "Il y a eu des moments douloureux pendant ces 43 heures de course, Gaëtan est allé au bout de lui-même sans jamais lâcher, c’était de grands moments d’émotion."

"Ça restera un de nos souvenirs de tournage les plus forts", concluent Rémy et Sophie.