Elections régionales 2021 : qui est Denis Thuriot, candidat LREM-MoDem ?

L'actuel maire de Nevers et président de l'agglomération de Nevers, Denis Thuriot (LREM), annonce sa candidature vendredi 5 mars aux prochaines élections régionales de 2021. Il sera la tête de file d'une liste LREM-MoDem. 

Denis Thuriot, maire LREM de Nevers, sur le plateau de Dimanche en Politique en 2020
Denis Thuriot, maire LREM de Nevers, sur le plateau de Dimanche en Politique en 2020 © FTV

Denis Thuriot est l'homme qui a arraché Nevers au Parti Socialiste, il se lance maintenant à la conquête de la Région. L'ancien avocat de Nevers réussit en 2014 un changement historique à la mairie de Nevers, ville symbole de Pierre Bérégovoy : le candidat 'Sans Etiquette' remporte les élections municipales, mettant fin à toute une série de mandats de maires socialistes depuis 1971.

Avant lui, 43 ans de socialisme à la mairie de Nevers

Agé de 54 ans, Denis Thuriot est né à Nevers le 19 août 1966. Après des études de Droit à Dijon et Grenoble, il obtient son diplôme d’avocat en 1992 et revient s’installer à Nevers.
Il est désigné bâtonnier en 2008 et 2009. 
Engagé dans diverses associations, M. Thuriot présidait notamment l’association culturelle nivernaise "Extravadanse".
C'est sous les couleurs du Parti Socialiste que Denis Thuriot fait ses débuts en politique. Depuis 1971, la mairie de Nevers était détenue par le Parti Socialiste jusqu'en 2014.
Denis Thuriot s'éloigne du PS en 2012 en créant "Nevers à venir" pour préparer les municipales de 2014Il estime en 2014 sur son site internet de campagne qu’il était «temps d’offrir à Nevers une autre vision que celle proposée par un parti en place depuis plusieurs décennies».

Denis Thuriot (au centre), lors des élections municipales de 2014
Denis Thuriot (au centre), lors des élections municipales de 2014 © FTV

Denis Thuriot se présente comme candidat sans étiquette aux municipales de 2014, et avec l'appui de la Droite et du Centre au deuxième tour, est élu à la Mairie de Nevers. Il prend ses fonctions le 5 avril 2014 dans l'objectif de donner "un nouvel élan à Nevers". Il est réélu pour un deuxième mandat dès le premier tour des élections municipales le 15 mars 2020.

Ralliement à Emmanuel Macron

Début 2016, Emmanuel Macron alors Ministre de l'Economie est intéressé par l'expérience neversoise. Les deux hommes commencent à discuter, et l'ambitieux ministre s'intéresse aussi aux maires de grandes villes, comme Philippe Saurel à Montpellier.

Denis Thuriot joue les élèves modèles de la Macronie : il a fait figure de laboratoire pour le mouvement En Marche! et rejoint Emmanuel Macron en 2016 pour la campagne en vue de l'élection présidentielle de 2017. 

Le scrutin se ferait avec les Marcheurs ?

Dans le cadre des prochaines élections Régionales, un sondage réalisé fin février créditerait Denis Thuriot de 18% d'intentions de vote, dans l'hypothèse d'une quadrangulaire.

Denis Thuriot représenterait un réel poids dans le scrutin des régionales. Didier Paris, son directeur de campagne (et député LREM de Côte-d'Or) l'affirme :
"Denis bénéficie d'une expérience politique affirmée et il est à la tête d'une ville moyenne, ce qui n'est pas dans la typologie de la plupart des têtes de liste. De plus, il a été élu comme maire LREM, ce qui est un signe politique important, il est aussi en phase avec "La République Ensemble"  (fédération transversale d'élus de LREM) et "Territoire de progrès", la formation de Jean-Yves Le Drian et Olivier Dussopt. Il coche les cases politiques." Didier Paris ajoute que :"Les 4 mouvements poliques LREM - MoDem - Agir - Territoires de progrès ont un accord national, qui se traduit très bien en Bourgogne-Franche-Comté. Ce n'est pas si fréquent, lorsque vous allez du centre droit jusqu'au centre gauche, avec un candidat qui fédère tout ça."

Quant aux 18% d'intentions de vote montrées par le sondage, Didier Paris estime que "le sondage est effectué hors de toute dynamique, il regroupe les Républicains et l'UDI, ce que je dont je doute, et nous n'étions même pas déclarés ni rentrés dans la campagne. Au demeurant, c'est un sondage plutôt intéressant, contrairement à ce qu'on pourrait croire, on est loin d'être discrédités. C'est un beau pourcentage, et nous avons qu'une envie, c'est le faire monter."

Denis Thuriot lors des résultats de l'élection présidentielle en mai 2017
Denis Thuriot lors des résultats de l'élection présidentielle en mai 2017 © FTV

Il sera intéressant de se pencher sur le futur : le maire actuel de Nevers n'entretient pas de mauvais rapports avec la majorité sortante de la Région, alors que les ténors de la Gauche au Conseil Régional refusent des possibilités d'alliance pour l'instant.
De plus, si Denis Thuriot ne faillit pas dans son soutien à Emmanuel Macron, la présidente sortante du Conseil Régional, Marie-Guyte Dufay, avait, en son temps, exprimé son soutien au Ministre de l'Economie lors de sa campagne en Avril 2017.

Le reportage de Rémy Chidaine et Sophie Hémar

Intervenants :

Denis Thuriot tête de liste LREM-MoDem lance la campagne des Régionales

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections régionales 2021 politique élections