Gilets jaunes : un manifestant venu de Nevers condamné à de la prison ferme à Paris

Un avocat en robe attend dans la grande salle du tribunal correctionnel de Paris en octobre 2018 / © Christophe Petit Tesson/MAXPPP
Un avocat en robe attend dans la grande salle du tribunal correctionnel de Paris en octobre 2018 / © Christophe Petit Tesson/MAXPPP

Trois jours après les violences qui ont marqué la manifestation des gilets jaunes à Paris samedi, les comparutions se poursuivent devant le tribunal. Un habitant de Nevers, dans la Nièvre, a été condamné à de la prison ferme mardi 4 décembre 2018.
 

Par avec AFP

Une vingtaine de personnes ont comparu devant le tribunal correctionnel lors d'une deuxième journée de comparution immédiate mardi 4 décembre.
Ces jeunes hommes disent s'être rendus à la manifestation parisienne surtout "pour voir". Certains assurent s'être laissé "emporter" par les événements.

C’est le cas notamment de Mickaël. Cet étancheur, âgé de 31 ans, habite à Nevers, en Bourgogne.  
Ce samedi, jour de la 3e grande manifestation des gilets jaunes, il est arrivé à Paris dans la matinée vers 10h30. Il est venu accompagné d’un ami.
En début d’après-midi, il a été interpellé dans le 8e arrondissement de Paris, près d'une banque dont les bâtiments venaient d'être saccagés.
 

"J'ai fait une énorme bêtise"


Le Neversois s’est dit "paumé" dans la capitale. Il a expliqué qu’il suivait "les gilets, le mouvement" quand il s’est retrouvé "bloqué" entre deux groupes de policiers. C’est alors qu’il a lancé un bout de goudron "pour les faire reculer".

"J'ai fait une énorme bêtise, les "gilets jaunes" je les soutiendrai de chez moi maintenant", déclare Mickaël, qui a signé un CDI la semaine dernière. Il gagne 1 200 euros par mois et a dû retourner vivre chez sa mère car son loyer était trop cher.

Ce gilet jaune de Nevers a été condamné à quatre mois de prison ferme. La veille, d’autres gilets jaunes originaires de la Nièvre avaient été condamnés à de la prison avec sursis après avoir été interpellés dans la capitale samedi.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Municipales : François Rebsamen annoncera sa candidature à sa propre succession après Noël

Les + Lus