Nevers : des collégiennes ont réalisé une prothèse pour la petite Camille

Grâce à l'impression en 3 D, des collégiennes de la Nièvre ont fabriqué une prothèse de main avec leur professeur de technologie. Ce projet vient d’aboutir. Il va changer la vie de la petite Camille, 9 ans, qui souffre d'une malformation du bras gauche depuis sa naissance.

Des élèves du collège Les Courlis, à Nevers, ont réalisé une prothèse pour la petite Camille
Des élèves du collège Les Courlis, à Nevers, ont réalisé une prothèse pour la petite Camille

Ça va changer ma vie


"Elle me plaît beaucoup, car elle peut se plier. Je pourrai mieux attraper les choses... Ça va changer ma vie". Le sourire de Camille vaut toutes les récompenses du monde pour les élèves de 3e qui ont fabriqué cette prothèse de la main.

"Camille a une joie communicative, c’est merveilleux pour nous toutes", résume une des collégiennes. 

"C’est concret, elle est contente et puis ça fonctionne. On est vraiment très contentes d’avoir fait et terminé ce projet", dit une autre.

Une prothèse qui a reçu un Trophée de l'innovation et de la création numérique


Camille, originaire de Digoin en Saône-et-Loire, était venue au collège Les Courlis, à Nevers, en mars 2018.
Lors de cette visite, Gaëtan Crozes, professeur de technologie, et des élèves avaient pris les mesures de l’avant-bras et de la main de la fillette pour pouvoir faire une prothèse avec les mêmes dimensions. "On part du fichier, on met à la taille, à l’échelle. Puis, on imprime pièce par pièce. Et après, on imprime", résume l’enseignant.

Ce projet scolaire a reçu le prix du public lors de la 1re édition des Trophées de l’innovation et de la création numérique de la Nièvre.
Ces trophées s’adressent aux enfants, qui peuvent être accompagnés dans leurs projets par des adultes (enseignants, animateurs, parents), mais aussi aux seniors, aux associations, aux établissements scolaires, aux étudiants, à tous les fans d’électronique, de programmation informatique, de conception numérique, qui veulent partager le fruit de leur passion.

Nevers : des collégiennes ont réalisé une prothèse pour la petite Camille

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société