Nevers : il photographie les déchets qu’il ramasse et les diffuse sur les réseaux sociaux

Charles Masters photographie un déchet avant de le ramasser. / © Tania Gomes / France 3 Bourgogne
Charles Masters photographie un déchet avant de le ramasser. / © Tania Gomes / France 3 Bourgogne

Ramasser les déchets rencontrés sur son chemin et les photographier pour inciter à plus de civisme, une pratique de plus en plus répandue. À Nevers, une exposition présente les photos réalisées par l'un de ses adeptes.

Par Gabriel Talon

Lorsque Charles Masters sort son chien Dave, la balade est presque un acte de militantisme écologique. Habitué à se promener en bords de Loire, ce Britannique installé à Nevers profite de ses sorties pour ramasser les déchets abandonnés sur son passage.

"Je devais sortir tous les jours matin et soir avec Dave donc pourquoi pas faire quelque chose en même temps, explique-t-il. Parfois c’est juste une bouteille ou deux à la main et parfois je fais une promenade plus assidue et j’amène un grand sac et la pince et je le remplis facilement".

Diffuser des photos de déchets récoltés pour inciter au civisme

Mais avant de déposer le fruit de sa récolte à la poubelle le nivernais photographie ses encombrantes trouvailles et diffusent les clichés via les réseaux sociaux.

"J’essaie de capter le paradoxe ou la tension entre la beauté et la saleté", déclare-t-il. Certaines de ces réalisations sont actuellement à découvrir à la galerie Arko de Nevers. L’exposition est à voir jusqu’au 19 mai les mercredis, samedis, dimanches et jours fériés de 15 heures à 19 heures.

Nevers : il photographie les déchets qu’il ramasse et les diffuse sur les réseaux sociaux
Ramasser les déchets rencontrés sur son chemin et les photographier pour inciter à plus de civisme, une pratique de plus en plus répandue. À Nevers, une exposition présente les photos réalisées par l'un de ses adeptes. - France 3 Bourgogne - Rémy Chidaine, Tania Gomes, Yann Capy


Le plogging : une pratique en vogue

Comme Charles Masters, ils sont de plus en plus nombreux à s’adonner à cette pratique. Un mot a même été inventé pour la désigner. On parle de plogging, une contraction entre les verbes ramassé et courir, en anglais. Les clichés publiés sur les réseaux sociaux se multiplient également. On peut les retrouver sous le hashtag #1dechetparjour

A lire aussi

Sur le même sujet

Littérature jeunesse : et si vous appreniez à compter à vos enfants ?

Les + Lus