• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Nevers obtient le label “Territoire numérique libre”

© CC
© CC

La ville de Nevers (Nièvre) fait partie des 11 territoires à obtenir le label "Territoire numérique libre" au niveau 4 (sur 5), le plus haut décerné cette année. Cette distinction récompense l'engagement de la municipalité envers les "usages numériques libres, citoyens et collaboratifs".

Par R.C.

L'engagement de Nevers en faveur du numérique permet à la ville de recevoir un label supplémentaire. La cité ducale est désormais "Territoire numérique libre", une distinction décernée par l'ADULLACT (Association des Développeurs et Utilisateurs de Logiciels Libres pour les Administrations et les Collectivités Territoriales).
 


Lors d'une convention "open-source" organisée au début du mois à Bordeaux, l'association a révélé son palmarès 2018. Nevers obtient le niveau 4 sur 5, le plus haut décerné cette année. Un label assorti de la plus haute note accordée par le jury.

Nevers au même niveau que Paris ou Marseille


Cette distinction récompense les collectivités qui utilisent et font la promotion de logiciels libres. Le niveau 4 atteste ainsi d'une "politique Libre volontariste", et de "l’implication dans une démarche d’ouverture des données publiques".

Au total, 22 territoires sont reconnus cette année, dont 11 au niveau 4. Nevers est ainsi distingué au même titre que Paris, Marseille, Nancy ou Rennes.

Développer et partager ses outils


La ville souhaite maintenant poursuivre son engagement dans cette voie. La Direction de l’innovation numérique et des systèmes d’information (Dinsi) "ambitionne de devenir de plus en plus « contributrice », en développant et en améliorant les outils libres et formats ouverts, mais surtout en partageant ses connaissances et compétences avec « la communauté », c’est-à-dire les autres collectivités territoriales et entités locales souhaitant s’impliquer dans ce mouvement".

Qu'est-ce qu'un logiciel libre ?

La Free Software Foundation (Fondation du logiciel libre) définit quatre conditions pour qu'un logiciel soit considéré comme libre :
- liberté d'utiliser le logiciel
- liberté d'en étudier le fonctionnement
- liberté de modifier le code
- liberté de partager sa version modifiée

A lire aussi

Sur le même sujet

Aéromodelisme : des hélicoptères plus vrais que nature

Les + Lus