Nièvre : En radeau sur la Loire pour ramasser des déchets, Rémi Camus veut sensibiliser à la pollution de l'eau

Départ mardi 8 juin pour l'aventurier Rémi Camus. Avec ses deux compagnons, il va descendre la Loire sur un radeau qu'ils ont eux-mêmes construit. L'objectif est d'attirer l'attention sur la pollution des fleuves à l'aide de l'application Trash Spotter et de mettre en avant le patrimoine français.

Rémi Camus va parcourir la Loire sur son propre radeau
Rémi Camus va parcourir la Loire sur son propre radeau © Amélie Lochert / BernasCOM

"Bien souvent, les gens se concentrent sur les voyages à l'étranger." Rémi Camus, aventurier, explorateur et formateur en survie, connaît bien les expéditions à l'autre bout du monde : voilà dix ans qu'il parcourt la planète à la découverte de ses richesses. Aujourd'hui, il choisit de se concentrer sur le "local".  "Comme la Loire est le plus grand fleuve de France, ce trajet marque aussi l'occasion de promouvoir le patrimoine de notre beau pays."

Une collecte de déchets en radeau

Plus que l'aspect touristique, c'est l'aspect écologique qui prime dans ce voyage. Au cours de ses nombreuses aventures, Rémi Camus s'est donné pour mission de tirer la sonnette d'alarme sur la pollution de l'eau. 

Cette descente en radeau de la Loire sur pratiquement 200 km, entre le sud de la Nièvre et Orléans, permet à l'explorateur de faire découvrir Trash Spotter. Cette application gratuite sert à géolocaliser les déchets dans la nature et ainsi permettre l'organisation de nettoyages par les collectivités ou les particuliers. L'occasion d'en ramasser une partie pendant le trajet.

Trash Spotter, l'application qui nettoie la planète

Celle-ci permet de géolocaliser des déchets dans la nature, ou bien d'organiser des collectes des déchets repérés. En quelques clics, les utilisateurs peuvent signaler le type d'ordures et en insérer une photo.

Plusieurs options s'offrent alors aux usagers. Ils peuvent choisir d'immédiatement ramasser les déchets, ou bien de créer un "spot" (un point, en français) qu'ils pourront venir nettoyer ultérieurement. Une fois un emplacement signalé, d'autres membres de la communauté pourront également le nettoyer. Cet outil se veut donc collaboratif puisque chacun peut organiser une opération de nettoyage, à mener avec d'autres utilisateurs de l'application.

L'application Trash Spotter permet une collaboration entre usagers.
L'application Trash Spotter permet une collaboration entre usagers. © Lisa Back / France Télévisions

Par ailleurs, l'application collecte également les données relatives aux sites de déchets. A terme, ces données pourraient servir aux acteurs locaux ou nationaux, dans une optique de lutte globale contre la pollution.

Une aventure collaborative

Mise à flot ce mardi 8 juin à 7 heures pour le "l'Objet Flottant Non-Identifié" construit par Rémi Camus, Valentin Lam, vidéaste d'aventures, et Adrien Cavagna, photographe. Une douzaine de jours de navigation sur les eaux de la Loire les attend. Au programme :

Rémi Camus, Valentin Lam et Adrien Cavagna ont construit eux-mêmes leur "radeau de la Méduse".
Rémi Camus, Valentin Lam et Adrien Cavagna ont construit eux-mêmes leur "radeau de la Méduse". © Amélie Lochert / BernasCOM

"Il s'agit d'une aventure à trois", explique Rémi Camus. "La vidéo et la photo ont un réel rôle à jouer, puisque c'est par là qu'on peut parler de ce voyage et exposer les problématiques auxquelles on va être confronté." Des lives sur les réseaux sociaux seront organisés pour la raconter, tandis qu'une vidéo récapitulative sera réalisée une fois la destination atteinte.

A travers ce périple, les trois aventuriers comptent mettre à profit Trash Spotter. Leur radeau a été spécialement conçu pour pouvoir accueillir une quantité limitée de déchets, qu'ils déposeront dans des bacs dédiés dans les grandes villes se trouvant sur leur trajet. Ceux qu'ils ne pourront pas embarquer feront l'objet d'un signalement sur l'application.

Bien que l'équipage ne soit composé que de trois personnes, l'expédition ne s'en veut pas moins collaborative. Les passionnés d'écologie ou tout simplement les curieux sont invités à suivre le trio en barque, en paddle, ou même à pied sur la rive. S'ils le souhaitent, ils pourront même passer une nuit sur le radeau !

Rémi Camus espère bien faire découvrir Trash Spotter aux personnes qu'il rencontrera. "C'est ça l'objectif : que les gens puissent découvrir l'environnement et pourquoi pas s'engager en sa faveur", termine l'explorateur. 

Si l'aventure est concluante, il n'exclut pas de recommencer, cette fois-ci en parcourant l'intégralité du fleuve.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
écologie environnement pollution