Pourquoi Nevers et Magny-Cours ont été choisis pour accueillir le sommet des ministres de l'UE

Publié le
Écrit par Lisa Guyenne

Ces 8 et 9 mars, la Nièvre accueille 31 ministres de l'Union Européenne pour un sommet sur la cybersécurité, sujet de première importance au vu des tensions qui opposent la Russie à l'Europe. Voici pourquoi Nevers et Magny-Cours ont été retenues pour accueillir cette réunion.

Ce mardi et mercredi 8 et 9 mars, "Nevers sera la capitale européenne des télécommunications", peut-on lire sur le site internet de la Ville. Quelques mois après que la France a pris la tête de la présidence française de l'Union Européenne, les 27 ministres des pays de l'UE chargés des télécommunications ont rendez-vous dans la Nièvre, à Nevers puis à Magny-Cours, pour un sommet dédié à la cybersécurité. Un sujet brûlant, puisque les cyberattaques se multiplient en France et en Europe depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie, il y a deux semaines. Mais comment le choix du lieu s'est-il porté sur Nevers et Magny-Cours ?

Nevers, choisie pour sa "visibilité nationale et internationale sur le sujet des télécommunications"

Contactée par France 3, la ville de Nevers explique avoir candidaté parmi d'autres villes pour accueillir ce sommet. "Nous avons été retenus parce que Nevers a une visibilité nationale et internationale sur le sujet des télécommunications". En 2018, Nevers a lancé, en partenariat avec la ville québécoise de Shawiningan, le SIIViM : le Sommet international de l'innovation en villes médianes. Autre élément : la proximité de Paris, à moins de 250 km. "C'est certain qu'elle n'a pas nui" au choix du lieu, indique la ville. Rappelons aussi que le maire de Nevers, Denis Thuriot (LREM), est un Marcheur de la première heure et un soutien d'Emmanuel Macron, à qui il a d'ailleurs sans surprise apporté son parrainage pour la présidentielle.

Les 27 ministres ont donc rendez-vous à partir de 18 heures au Palais ducal de Nevers, autour de Cédric O, le secrétaire d'État à la Transition numérique et aux Communications électroniques. Pour l'occasion et pour limiter les risques, le wi-fi sera "neutralisé" dans les bâtiments municipaux à proximité du Palais ducal, "sans incidence pour les habitants", assure la Ville. Les délégations vont réunir environ 180 personnes, et les ministres seront hébergés à l'hôtel Mercure de Nevers. 

Le circuit de Magny-Cours "réunit à la fois les conditions techniques et sécuritaires" pour organiser le sommet

Le lendemain, mercredi 9 mars, les délégations ont rendez-vous dès 8 heures sur l'emblématique circuit de Magny-Cours. Le maire de la commune Jean-Louis Gutierrez, lui, dit n'avoir entamé aucune démarche pour héberger le sommet : "Un ambassadeur aux affaires européennes est venu il y a quelques mois, et a retenu notre site de Magny-Cours parmi d'autres sites qu'il avait visités. L'infrastructure du circuit réunit à la fois les conditions techniques et les conditions de sécurité nécessaires à ce sommet : nous disposons des salles d'accueil et de réception, et le circuit est entièrement grillagé."

Des perturbations de circulation sont à prévoir pour ces deux jour à Nevers. Le plan est consultable ici.