Nièvre : qu’est-ce qui peut bien pousser un médecin des Pays-Bas à s’installer à Ouroux-en-Morvan ?

Raymond Broeders a décidé de venir s’installer dans le Morvan pour "être heureux" et "vivre dans la nature". Dans une région qui manque de plus en plus de professionnels de santé, il a été accueilli à bras ouverts.


Raymond Broeders est médecin généraliste. Fin 2015, il a ouvert un cabinet place Jean-Gautherin, à Ouroux-en-Morvan, à 80 kilomètres de Nevers.
Dans ce petit village d’environ 650 habitants, son arrivée a été accueillie avec joie. En effet, jusque-là, il fallait prendre rendez-vous avec un médecin qui passait seulement quelques heures par semaine dans la commune.

A 61 ans, Raymond Broeders se dit heureux de pouvoir "prendre plus de temps pour les patients car aux Pays-Bas ce n’est pas possible avec une visite toutes les 10 minutes", sans compter les nombreuses réunions et le poids de l’administration.

Le médecin hollandais est ainsi passé de 2 500 patients à une dizaine pour le moment. Ses revenus ont eux-aussi fondu et il gagne moins que le SMIC.
Mais, le praticien l’assure, il ne reprendrait pour rien au monde son ancienne vie.

Depuis deux ans, le village d’Ouroux-en-Morvan compte également un jeune pharmacien belge. Christophe Duret a lui aussi été séduit par la qualité de vie dans le Morvan et a décidé d’y faire sa vie.

Raymond Broeders a décidé de venir s’installer dans le Morvan pour « être heureux » et « vivre dans la nature ». Dans une région qui manque de plus en plus de professionnels de santé, il a été accueilli à bras ouverts. Intervenants : -Un patient -Raymond Broeders, médecin généraliste -Christophe Duret, pharmacien

Reportage : Régis Guillon et Cécile Claveaux / Montage : Carlos Zappalá / Intervenants :

  • Un patient
  • Raymond Broeders, médecin généraliste
  • Christophe Duret, pharmacien