"On est devenus la Côte d'Azur mais sans les snobs" : comment la Nièvre tente de convaincre les Parisiens de venir s'installer

Ce lundi 10 octobre, l'agence Nièvre Attractive a monté sur pied un village d'exposants au quartier de La Défense, à Paris. De nombreux professionnels nivernais ont fait le déplacement avec un objectif : convaincre les Parisiens de venir découvrir la Nièvre.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

C'est un petit village de la Nièvre qui s’est installé à Paris. Circuit automobile, maison de l'emploi, école d'ingénieur, experts de l'immobilier... Ils sont nombreux à avoir fait le déplacement pour attirer des Parisiens dans la Nièvre.

Directrice de Nièvre attractive, Cécile Despalles attend beaucoup de cette journée. "On veut présenter le département, que beaucoup de personnes ne connaissent pas. On a choisi un lieu emblématique pour montrer à un public de Parisiens les atouts de la Nièvre sur un volet touristique, mais aussi comme cadre de vie."

“Vous en avez marre de travailler dans des tours, du métro ? Nous, on a des espaces verts, on est à 2h de Paris et on a plein d'atouts.

Cécile Despalles

Directrice de Nièvre attractive

"On a une présentation des offres immobilières et de l’emploi, la gastronomie, le vin, la culture", ajoute-t-elle. "On veut aussi avoir une belle opération de communication pour montrer aux Nivernais qu’on est capable de s’afficher à La Défense."

Des Parisiens conquis par l'initiative

Des bulles sont installées au pied de l’arche de La Défense avec une thématique pour chacune d'entre elles. On retrouve des emblèmes du département, comme Magny-Cours avec une  Formule 1, du vin et des produits du terroir, des démonstrations d’immobilier pas cher.

Des ateliers qui semblent attirer les Parisiens. Didier Blaise est retraité, et l'idée de découvrir le département nivernais n'est pas écartée. "J’ai vu de belles images de la Nièvre que je ne connais pas. J’ai pris quelques documents et pourquoi pas réfléchir à organiser un petit week-end avec ma conjointe."

Pour François-Xavier Broquet et Mathieu Henri, en déplacement pour un séminaire à La Défense, c'est surtout l'immobilier qui a retenu leur attention. "On ne sait même pas situer la Nièvre, mais le prix des maisons est plutôt attractif. S’installer dans la Nièvre, je ne sais pas, mais ça a l’air assez agréable. En bon Parisien, on a l'impression que tout se passe à Paris et là on voit plein d’attractions faites par le département."

Denis a déjà sauté le pas. Dans six mois, il va ouvrir une ferme pédagogique dans la Nièvre. "J’étais cadre et j’en ai un peu marre. J'ai été attiré par le calme, la zénitude. C'est sauvage et les gens sont charmants, alors il faut tenter le coup."

"La Nièvre est la Côte d'Azur sans les snobs"

Depuis la crise sanitaire, la Nièvre a une carte à jouer selon Fabien Bazin, président du département. "On sent le renouveau de la ruralité. La vie autour de ces tours est un modèle en train de s’épuiser. On sent que cette envie de campagne est dans tous les esprits, et ce n’est pas étonnant car la crise sanitaire a bouleversé nos repères. La Nièvre est capable de proposer un avenir désirable pour tout le monde."

"C’est la première fois que quatre ou cinq générations cohabitent, nous, on invente la maison de retraite du futur. On ne connaît pas la moitié des métiers qui vont exister dans 10 ans, on est champion d'Europe des entreprises à but d’emploi. Il y a la crise climatique et on est devenu la Côte d’Azur mais sans les snobs", ajoute-t-il.

Responsable de communication pour une école d'ingénieurs, Caroline Lyn-Asensio a fait le déplacement à Paris. Et elle est ravie de la tournure des événements. "J'ai bien discuté avec une mère de famille et elle veut venir s'installer dans la Nièvre ! Voir que des familles s’intéressent à notre vie nivernaise, ça fait plaisir car on est fiers de notre territoire, c’est pour ça qu’on est là aujourd’hui !"