• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Trente migrants mineurs venus de Calais sont arrivés dans la Nièvre

© DENIS CHARLE - AFP
© DENIS CHARLE - AFP

Trente migrants mineurs, en situation de grande précarité à Calais, sont arrivés dans la commune de Challuy, dans la Nièvre,  en début de soirée mercredi 2 novembre 2016.

Par B.L.

Entre 5 et 6 000 personnes vivaient dans  l’ex-"Jungle" de Calais (aujourd’hui appelée "le camp de la Lande")
Ces réfugiés (dont beaucoup sont d'origine soudanaise, somalienne, syrienne ou libyenne) ont fui la guerre et les persécutions. Ils  désirent avant tout pouvoir passer en Angleterre, de l’autre côté de la Manche.

L’Etat a fait démanteler ce vaste bidonville et a  affrété des cars pour répartir les migrants dans des centres à travers la France. C’est dans ce contexte que ces jeunes sont arrivés dans la Nièvre.

Dès leur arrivée en Bourgogne, ces mineurs non accompagnés ont été pris en charge par les équipes de la Fédération des oeuvres laïques. "C’est ce partenaire de l’État qui assure l’encadrement administratif, sanitaire et social du centre d'accueil et d'orientation pour mineurs (CAOMI) mis à disposition par la SNCF à Challuy", explique la préfecture.

"Une équipe de sapeurs-pompiers accompagnée d’un infirmier est présente sur place à toutes fins utiles. Le Centre hospitalier de l’Agglomération de Nevers est prêt à mettre en oeuvre les opérations de contrôle sanitaire dès demain", précise encore la préfecture de la Nièvre.

"Cette mise à l’abri des mineurs non accompagnés, exigence de la Convention internationale des droits de l’enfant de 1989, sera temporaire. Elle doit permettre de faire un point précis de chaque situation individuelle avec une orientation en conséquence."

D'autres migrants sont arrivés aujourd'hui en Bourgogne : 30 mineurs ont été accueillis à Athée-Auxonne, en Côte-d'Or, et 30 migrants en provenance de Paris se sont installés dans des bungalows situés rue des Creuzots à Dijon.
Il y a quelques jours, des arrivées ont déjà eu lieu en Saône-et-Loire et dans l'Yonne.

Voir le reportage de Remy Chidaine, Tania Gomes et Cécile Frèrebeau avec : 
  • Christelle Méoli, responsable du pôle Demandeurs d'asile et Réfugiés
  • Fabrice Berger, maire de Challuy (SE)
  • Jean-Pierre Condemine, préfet de la Nièvre
Trente migrants mineurs venus de Calais sont arrivés dans la Nièvre
Trente migrants mineurs, en situation de grande précarité à Calais, sont arrivés dans la commune de Challuy, dans la Nièvre, en début de soirée mercredi 2 novembre 2016. - Remy Chidaine, Tania Gomes et Cécile Frèrebeau


A lire aussi

Sur le même sujet

Le laboratoire Boiron à Belfort

Les + Lus