On lui doit le PACS, l'ancien sénateur de Haute-Saône Jean-Pierre Michel est mort à 82 ans

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Courageot avec AFP
Le sénateur de Haute-Saône Jean-Pierre Michel en 2013 lors du débat sur le mariage pour tous.
Le sénateur de Haute-Saône Jean-Pierre Michel en 2013 lors du débat sur le mariage pour tous. © JACQUES DEMARTHON / AFP

Figure politique du Nord Haute-Saône et sénateur aux multiples combats dont le PACS, le mariage pour tous, l'homme est décédé dimanche 24 janvier à l'hôpital près de Belfort. 

L'ancien député et ancien sénateur socialiste a été l'un des initiateurs dans les années 1990 du Pacte civil de solidarité (Pacs), un pacte destiné essentiellement alors aux couples homosexuels.
Magistrat Jean-Pierre Michel avait participé, après mai 68, à la création du Syndicat de la magistrature dont il a été secrétaire général, Jean-Pierre Michel s'était engagé en politique en Haute-Saône. Il a été député de 1981 à 2002, puis sénateur de 2004 à 2014, et également le maire d'Héricourt pendant vingt ans.

Proche de Jean-Pierre Chevènement

Cet élu chevènementiste avait d'abord sans succès mis sur la table à l'Assemblée plusieurs propositions de loi pour "assurer des droits au conjoint survivant". Devenu l'un des rapporteurs du texte créant le Pacs en 1998, il s'était trouvé aux avant-postes de la "guérilla parlementaire", qui a abouti dans la douleur au vote historique du 13 octobre 1999, durant la cohabitation sous la présidence de Jacques Chirac.
Comme sénateur, Jean-Pierre Michel a ensuite été en 2013 rapporteur du projet de loi sur le mariage homosexuel, sous François Hollande. Ce "fervent défenseur de l'égalité des droits" restera "le grand artisan législatif du Pacs", a souligné sur Twitter le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand (LREM), issu lui-même des rangs socialistes.

"C'était un grand républicain, profondément attaché à la défense des droits humains" et qui "avait l'égalité et la liberté de tous chevillées au corps", a salué sur Twitter le secrétaire d'Etat Joël Giraud.


 

"Il avait présidé la Commission des lois de l'Assemblée nationale en 1985 et combattu avec force et courage pour l'instauration du Pacs", a aussi rappelé l'actuelle titulaire Yaël Braun-Pivet (LREM). Plusieurs anciens parlementaires et élus locaux lui ont également rendu hommage. 


 

Ce défenseur inlassable de l'égalité des droits n'a jamais cessé d'être engagé. Son combat pour le #PACS, dont il fut l'artisan, l'a fait entrer dans la postérité républicaine, a réagi sur Twitter la ministre déléguée chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l'Egalité des chances, Elisabeth Moreno.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.