"On ne peut plus accueillir d’autres animaux abandonnés", à Lons-le-Saunier, la Maison de la SPA est saturée

Publié le
Écrit par France 3 BFC

Chaque été, les abandons d’animaux sont à la hausse en raison des départs en vacances. À la SPA de Lons-le-Saunier (Jura), il n’y a même plus de place pour accueillir les animaux.

En voilà certains qui attendent la fin des vacances avec impatience. Depuis le début de l'été, la Maison de la SPA accueille de nombreux chatons abandonnés… Et pas grand monde pour les adopter.

Un phénomène assez habituel en réalité. Chaque année, à l’approche des vacances, des milliers d’animaux sont abandonnés par leurs maîtres. Mais en 2021, la SPA a connu un pic de recueil de 9 % par rapport à 2019. Un record. 62 refuges en France sont saturés. C’est le cas de la maison de la SPA à Lons-le-Saunier.

"Cette année, dans notre refuge, il y a une petite hausse par rapport aux années précédentes. Il y a 4 % de plus de prise en charge cette année par rapport à 2019. Ce qui n’est pas énorme en soi, mais comme on est une petite structure, on est complet et on ne peut plus accueillir d’autres animaux abandonnés", explique Stéphanie Delaunay, responsable de la SPA de Lons-le-Saunier. Une hausse des abandons ajoutée à une baisse des demandes d’adoption, "certainement liée au déconfinement et l’envie de ne pas avoir de contrainte pendant l’été". Mais les causes d’abandon peuvent être multiples : décès, hospitalisations, allergies…

"En ce moment, les chatons restent plus longtemps. Les adultes et les animaux un peu plus âgés doivent être aussi être adoptés, certains sont là depuis longtemps…", continue Stéphanie Delaunay.

Des bénévoles pour prendre soin d'eux

Pour s’occuper de ces animaux abandonnés, des bénévoles se rendent trois après-midi par semaine à la SPA. "Ils viennent pendant trois heures pour leur donner de l’affection", explique la responsable.

Quand j’ai pris ma retraite, je me suis dit qu’il fallait que je fasse quelque chose de bien de ma vie, les animaux, j’en ai toujours eu et je ne peux pas vivre sans. J’ai ceux de la maison et ceux de la SPA.

Brigitte, bénévole à la SPA de Lons-le-Saunier

Malgré cette baisse des adoptions, certaines familles viennent tout de même à la maison de la SPA de Lons-le-Saunier, pour faire la rencontre des animaux et peut-être en adopter un. C’est le cas par exemple d’Eloïse et sa maman Cécile Duraquet, venues se renseigner : "C’est la première fois qu’on adopte un chat à la SPA. On veut recueillir un petit chat et lui donner une deuxième chance, il nous accompagne tout au long de la journée, il y a des complicités qui se nouent avec les enfants".

"Les gens qui viennent adopter à la SPA veulent faire un acte significatif de sauvetage, il n’y a pas une démarche d’achat, mais d’adoption", explique Stéphanie Delaunay. La responsable prend bien soin de leur donner le maximum de conseils : "il faut que les adoptants réfléchissent bien à toutes les contraintes qu’une adoption entraîne. Il faut envisager l’avenir jusqu’à la fin de vie de l’animal".

Un reportage de : BRIFFOD Aurore et MARTIN David

Avec : Stéphanie Delaunay Responsable de la SPA de Lons-le-Saunier

Cécile Duraquet Adoptante

Anne Gaudillot Adoptante

Brigitte Bénévole à la SPA