Oscar et Félix, 10 ans : ces jumeaux du Jura cartonnent avec leurs vidéos sur les agriculteurs et leurs produits

Des chèvres, de la charcuterie, de l'absinthe ou encore des yaourts et des volailles : Oscar et Félix vous présentent des agriculteurs du Doubs et leurs produits. Des journalistes hauts comme trois pommes mais qui totalisent plus de 900.000 vues sur Facebook.

Oscar et Félix Ducordeaux à la ferme
Oscar et Félix Ducordeaux à la ferme © Sophie Ducordeau

Au départ, c’est une histoire qui commence mal, elle commence par une épidémie, vous voyez ce que je veux dire ?

Habituellement, à l’automne, les Jeunes Agriculteurs du Doubs vont dans les écoles pour parler de leur métier et de leurs produits. Mais, à-cause-de-ce-virus-dont-on-ne-veut-plus-entendre-parler, mission impossible…

C’est là où Oscar et Félix entrent en scène, au propre et au figuré, un peu comme des magiciens. Ils habitent près de Dole, ils sont jumeaux et sont âgés de 10 ans. Leur papa travaille dans la communication, maman, outre son travail à la SNCF, fait des photos… la famille Ducordeaux est passionnée par la gastronomie et les bons produits. La preuve en images ici.

© Sophie Ducordeaux

Personnages principaux de l’histoire : les jumeaux du Jura

Oscar et Félix publient donc des reportages vidéos sur les réseaux sociaux avec comme scénario : parler des agriculteurs, de leurs techniques et de leurs produits. Pour le « happy end », la fin heureuse en bon français : les jumeaux se mettent en cuisine. Seuls ou avec un chef, ils transforment les produits pour bien les mettre en valeur et ainsi aller jusqu’au bout de la démarche « De la fourche à la fourchette » ! Et ils font un « carton » : plus de 900 000 vues…

Voir ici l'une de leurs vidéo :  sur le pain d'épice de Vercel

 

L’une des « actrices » de la série, c’est Caroline Bernard de la Ferme de la Vie de Fer, à Saône, près de Besançon, qui a fabriqué des yaourts avec Félix et Oscar : « Déjà, c’est une super rencontre tant avec les enfants que leurs parents. Leur maman m’a montré comment fabriquer un nouveau produit avec le lait écrémé dont je ne savais pas quoi faire : le skyr, une sorte de yaourt qui vient d’Islande. En plus, on a eu des retombées incroyables sur Facebook. Leur vidéo a donné lieu à des contacts, des visites à la ferme, on a eu une très bonne exposition en communication. »

Grâce à eux, on a eu un sacré rayonnement

Caroline Bernard 

C'est Loïc Farey, président des Jeunes agriculteurs du Doubs, qui a sollicité la famille Ducordeaux, déjà présente sur les réseaux avec des vidéos de cuisine. Il est très satisfait de cette opération : « On a bien montré la diversité, la richesse de nos métiers et de nos produits. Des chèvres, de l’absinthe, le cheval comtois, des volailles, de la charcuterie, des yaourts… le grand public a été très intéressé et c’était notre cible au départ, avec surtout les écoles. On relance les vidéos pour cette fin d’année scolaire. On a même lancé le concours de la meilleure classe… » Pour le concours, c'est ici.

© Sophie Ducordeaux

Oscar et Félix, graines de journalistes ?

Les jumeaux sont élèves de CM2 dans leur village, à Baverans, près de Dole.

Papa filme les séquences et les monte, Maman fait les photos et s’occupe de la logistique. Charge à Oscar et Félix de connaître leurs textes. Même si rien n’est écrit. Ils ont juste le besoin de planter le décor : la ferme, la production, présenter le paysan… puis, roulez jeunesse. Ils posent leurs questions, écoutent les réponses de l’agriculteur, relancent si nécessaire… Un vrai boulot de pro.

Ils avouent s’amuser comme des fous mais font le job, très sérieusement.

Pour Xavier Ducordeaux, le papa, ils ont beaucoup progressé au fil des mois : « Ils sont de plus en plus à l’aise devant la caméra et aussi en cuisine, aux fourneaux ! » et, en plus, à l'école, ils sont devenus les champions à l'oral.

Leur cachet ? Pas d’argent. Non, juste un panier garni de produits de la ferme, si le paysan en a envie.

© Sophie Ducordeaux

Oscar et Félix : interview croisée

Quelques questions s’imposent à nos deux vedettes des réseaux sociaux.

*** Pourquoi réaliser ces vidéos ?

Félix : Sur les réseaux sociaux, il y a beaucoup de vidéos de… je ne sais pas… relooking mais pas assez de vidéos d’agriculteurs.

Oscar : Notre papy était maquignon, il faisait le commerce de porcs. On s’intéresse à l’agriculture.

*** Quel est le plus difficile ?

Oscar : Se lever aussi tôt que les agriculteurs, parce qu’on est hébergé une nuit, celle qui précède le tournage. Se lever tôt, ça s’est difficile !

Xavier le papa raconte : pour filmer la coulée du Mont d’or, c’est 6 heures du matin…Eh oui, ils ne font pas les choses à moitié.

Félix : Le plus difficile, c’est quand même le montage. C’est papa qui le fait et qui écrit tous les textes sur les images, ça c’est long.

*** Qu’est-ce qui vous fait le plus plaisir ?

Félix : Presque tout fait plaisir. Tout en général, on discute avec les gens, on apprend plein de choses.

Oscar : De cuisiner, chez nous ou avec un chef !

** Qu’avez-vous appris ?

Félix : À nourrir les animaux. Depuis septembre, on a même des poules chez nous.

Oscar : Les termes culinaires, les techniques. J’adore cuisiner !

*** Justement, quel métier voulez-vous faire plus tard ?

Oscar : Cuisinier. J’aime bien aussi jouer l’acteur. (On avait compris, Oscar !)

Félix : Cuisinier, mais j’aime aussi l’histoire, les sciences, j’aime beaucoup écrire aussi…

Et c’est là où Sophie, la maman, intervient : « Il y a une condition à ces tournages : c’est l’école, la priorité ! »

 

Quelques liens pour voir les vidéos d’Oscar et Félix :

- Gaec de la Vie de Fer à Saône : Fabrication de Yaourt 

- La ferme de chez Bulloz à Fontain : Elevage de cochon et transformation  

- Les Comtois en Folies : Rencontre du cheval comtois et ici également 

- Fromagerie de Doubs : Fabrication de Mont d'Or  

- Couvoir comtois de Flagey : Elevage de volailles 

- Chèvrerie de Aude à Dammartin les Templiers  

- Distillerie Bourgeois à Arçon et aussi ici 

Et pour finir en beauté

- Avec le chef Christian Pilloud au restaurant Mon Plaisir à Chamesol : cuisine des produits découverts tout au long de la semaine

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie gastronomie culture