Pourquoi les communes de Saint-Ythaire et Orret pourraient être rayées de la carte

Les villages de Saint-Ythaire (Saône-et-Loire) et Orret (Côte-d'Or) n'ont toujours pas de conseil municipal. Des délégations spéciales ont été nommées pour gérer les affaires courantes. Faute de candidats, les 2 communes pourraient fusionner avec des villages voisins.

Elections municipales à Vesoul, près de 10.000 électeurs sont amenés à voter.
Elections municipales à Vesoul, près de 10.000 électeurs sont amenés à voter. © Richard BRUNEL - maxPPP
Nous sommes le lundi 6 juillet 2020 après Jésus-Christ. Toutes les communes de Bourgogne ont un maire et ont installé leur conseil municipal. Toutes ? Non ! Deux petits villages bourguignons n'ont toujours pas d'élus municipaux, après les élections de mars et juin. Et pour cause : il n'y a eu aucun candidat à Saint-Ythaire (Saône-et-Loire, 125 habitants) et Orret (Côte-d'Or, 16 habitants).
 

3 mois pour organiser des élections


Dans ces deux communes, les préfectures de Côte-d'Or et de Saône-et-Loire ont donc nommé, vendredi 3 juillet, une "délégation spéciale" composée de 3 membres. C'est cette équipe restreinte qui est chargée de gérer les affaires courantes, sans engager de dépenses supplémentaires. L'une des priorités, par exemple, est... l'organisation de nouvelles élections, dans un délai de 3 mois. S'il n'y a toujours pas de candidats, rebelote : une nouvelle délégation spéciale est nommée pour organiser à nouveau les élections.
  

12 habitants seulement vivent à l'année à Orret


Et si, à la fin des fins, il n'y a décidément toujours personne sur les rangs ? Le préfet peut décider de la dissolution de la commune, en la faisant fusionner avec des villages voisins. Une hypothèse qui permet souvent de débloquer la situation. Comme en 2014, lorsque les 7 communes de Bourgogne sans candidat avaient fini par trouver des volontaires durant l'entre-deux-tours. Mais à Orret, la menace d'une fusion/absorption ne suffira peut-être pas : il n'y a plus que 12 habitants qui vivent dans le village à l'année, et ils n'étaient plus que 3 à siéger au conseil municipal. Une réunion entre les habitants et la délégation est prévue le 11 juillet, pour susciter enfin des vocations.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter