Cet article date de plus de 4 ans

A quoi peut donc bien ressembler l'élève 2.0 ?

Alors que le salon Eduk@ 2.0 s'ouvre à Dijon ce mercredi 21 septembre, les tablettes numériques fleurissent peu à peu dans les collèges et lycées. La révolution 2.0 est-elle au rendez-vous ? 
Les tablettes vont-elles faire disparaître les feuilles et stylos ?
Les tablettes vont-elles faire disparaître les feuilles et stylos ?
En 2016, les professeurs ne disent plus "sortez vos cahiers !", mais tout simplement "sortez vos tablettes !". Dans les salles de cours du collège de Cluny (Saône-et-Loire), les 265 élèves de 5ème et de 4ème sont équipés de tablettes numériques. Pour tous, c'est une bonne nouvelle. Les manuels ont disparu et pour le coup, leur sac de cours pèse désormais beaucoup moins lourd. Autre avantage pour les enfants, l'intéractivité. Contrairement aux formes géométriques dessinées au tableau, les formes représentées en 3D sur tablette peuvent être bougées et retournées dans tous les sens. Les dispositifs numériques reliés à l'ordinateur du professeur peuvent aussi permettre des échanges de documents, et ainsi de gaspiller moins de papier.

 

Attention à la lassitude...


Des avantages bien évidemment mais, pour les professeurs, pas question que les cours soient 100% numériques. Pour les plus jeunes générations, qui vivent dans un monde numérique depuis leur naissance, l'attrait pour les nouvelles technologies n'est pas le même que celui des adultes. A force de n'utiliser que la tablette, les élèves finiraient par "en avoir assez", selon un professeur de mathématiques. Les crayons et autres feuilles de papier ont donc encore de belles années devant eux. 

En 2016, 85,7% des collèges et 97% des lycées bourguignons ont un projet numérique.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société technologies sorties et loisirs économie numérique économie