Nièvre : les parents veulent plus d'arrêts de ramassage scolaire dans le Morvan

Comment améliorer le ramassage scolaire dans le Morvan ? Dans certains villages, seul le centre-bourg est desservi. Les enfants des hameaux doivent marcher plusieurs kilomètres pour rejoindre le car.
Un car scolaire s'arrête dans un hameau d'Alligny-en-Morvan- septembre 2020
Un car scolaire s'arrête dans un hameau d'Alligny-en-Morvan- septembre 2020 © Tania Gomes
A Alligny-en-Morvan, il n'y a qu'un seul endroit où prendre le car scolaire pour le collège de Montsauche-les-Settons.
L'arrêt est à plus d'un kilomètre de la maison de Mickaël Millot et même si sa fille voit le bus passer devant leurs fenêtres chaque matin, elle ne peut y monter ailleurs qu'à l'arrêt.

Plusieurs parents des hameaux alentour ne comprennent pas cette situation. Ils demandent que d'autres arrêts soient ajoutés sur le trajet des cars scolaires du Morvan et en appellent au Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté.
 

33 arrêts demandés

Les parents bénéficient du soutien de nombreux maires, inquiets de voir des enfants longer les routes à pied, sur plusieurs kilomètres, pour rejoindre les arrêts, matin et soir, alors que les accotements ne sont pas prévus pour les piétons.

Laurent Cottin, le maire de Gien-sur-Cure, précise : " On propose de réorganiser les arrêts dans les hameaux parce que 70% de la population du secteur vit dans les hameaux. On est d'accord, en tant qu'élu, de payer s'il y a un surcoût."

Le conseil régional de Bourgogne Franche-Comté reconnaît avoir reçu 33 demandes d'arrêts supplémentaires envoyées "hors du délai d'examen prévu" . Elle les étudie depuis la rentrée scolaire.
En attendant, les chauffeurs ne sont pas autorisés à s'arrêter hors des emplacements prévus.
 
Un reportage de Rémy Chidaine, Tania Gomes et Carlos Zappalà

Intervenants :
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société transports économie région bourgogne franche-comté politique fusion des régions réforme territoriale