• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Rentrée scolaire : le lycée militaire d’Autun va bénéficier d'un plan d’investissements

Les cérémonies du 8 mai 1945 au lycée militaire d'Autun, en Saône-et-Loire
Les cérémonies du 8 mai 1945 au lycée militaire d'Autun, en Saône-et-Loire

C’est un beau cadeau pour la rentrée scolaire 2018-2019. Le lycée militaire d’Autun, en Saône-et-Loire, va bénéficier d’un plan d'investissements pour moderniser ses infrastructures et élargir son offre d'enseignement.
 

Par avec AFP

La France compte six lycées militaires situés à Autun, Saint-Cyr l'Ecole, La Flèche, Aix-en-Provence, Brest et Grenoble.
Le gouvernement a annoncé lundi 3 septembre 2018 que ces établissements allaient bénéficier d’un plan d'investissements de 100 millions d'euros d'ici à 2025.

"Ce plan vise à améliorer les conditions matérielles d'accueil des jeunes, avec un véritable coup d'accélérateur en termes d'infrastructures", explique la secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Armées, Geneviève Darrieussecq.

"Il vise aussi à élargir l'offre de formation, avec l'introduction de filières technologiques en 1ère et Terminale et des BTS en post-BAC" adaptés aux besoins des armées (notamment en cyberdéfense, électronique et maintenance aéronautique).

Ces établissements ont à leur actif d’excellentes performances au BAC (99% de réussite en 2018, dont 78% avec mention et 18% avec mention Très Bien).
 
Rentrée des classes au collège militaire d'Autun
Nous avons suivi les premiers pas d'élèves de sixième au collège militaire d'Autun pour cette rentrée 2018. L'établissement, où la discipline est peut-être plus stricte qu'ailleurs, affiche 100% de réussite au brevet depuis deux ans. - France 3 Bourgogne - Charles Behr, Fanny Borius, Philippe Sabatier
 

Bientôt un règlement commun pour tous les lycées militaires


Les six lycées militaires de France comptent 4 360 élèves scolarisés au niveau collège, lycée et classes préparatoires aux grandes écoles militaires. Parmi les 3 000 jeunes en pré-BAC, 70% sont des enfants de militaires et d'agents civils des Armées dont les missions impliquent de fortes contraintes de mobilité.

Ces établissements sont financés par le ministère des Armées.
Ils accueillent aussi des enfants d'autres fonctionnaires (15% des effectifs), de même que des élèves boursiers (15%) issus de quartiers défavorisés dans le cadre du plan "Egalité des chances".

Ils sont encadrés par des militaires, emploient des enseignants et suivent les programmes de l'Education nationale mais fonctionnent chacun "dans leur coin", pour le compte de leur corps d'armée (Terre, Air ou Marine) respectif.  "On va leur donner plus de visibilité (et d'homogénéité, NDLR) en mettant en œuvre progressivement un règlement commun, un portail commun et un dossier d'inscription commun", précise Geneviève Darrieussecq.

Le lycée militaire d’Autun accueille chaque année plus de 740 jeunes garçons et filles. Cet établissement d’enseignement général, technologique et supérieur est placé sous la tutelle du ministère de la Défense.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Dijon : deux tutos pour faire ses produits de beauté à la maison

Les + Lus