Les Restos du cœur s’inquiètent de voir arriver de plus en plus de jeunes

Publié le Mis à jour le
Écrit par B.L.

Les Restos du cœur, qui distribuent de la nourriture aux personnes démunies, lancent leur 34e campagne d'hiver mardi 27 novembre 2018. Ils s'inquiètent du nombre grandissant de jeunes bénéficiaires.
 

Les Restos du cœur ont été créés en 1985 à l’initiative de l’humoriste Coluche. Cette année-là, l'association avait accueilli 70 000 personnes.
Plus de 30 ans ont passé et la situation n’a cessé de s’aggraver : les Restos ont distribué 130 millions de repas à 860 000 bénéficiaires pendant l'hiver 2017.

En Bourgogne-Franche-Comté, environ 6 millions de repas ont été distribués sur la saison 2017-2018.
Dans les 120 centres de la région,  plus de 5000 bénévoles aident près de 40 000 personnes par an.

 
 
Nouvelle campagne d'hiver pour les Restos du cœur ©France 3 Bourgogne

 

Qui peut être aidé par les Restos du coeur ? 


Pour recevoir une aide alimentaire dans un des 2 000 centres en France, il suffit de justifier ses ressources. Les bénévoles accueillent tout le monde : mères de famille célibataires, retraités en difficulté, étudiants pauvres, étrangers sans ressources... "Toute personne, quelle que soit sa situation administrative peut frapper à la porte des Restos. Les gens ne doivent avoir aucune honte, aucune crainte", déclare Patrice Blanc le président de l'association des Restos du cœur.

Outre les repas, les Restos du Cœur aident aussi les bénéficiaires à trouver un logement ou à rechercher un emploi, ils offrent des cours de français, d'accompagnement aux devoirs, etc.
 
 
Restos du cœur : des bénévoles indispensables ©France 3 Bourgogne

 

Près de 40% des bénéficiaires sont mineurs

Les Restos du cœur s’alarment de voir arriver de plus en plus jeunes : à l'hiver 2017, 38% des bénéficiaires étaient mineurs et 50% avaient moins de 25 ans.

C’est une preuve des difficultés rencontrées par les familles monoparentales : "la situation des mères célibataires avec enfants est extrêmement difficile".

L’association s’inquiète aussi de la "mauvaise prise en charge des mineurs isolés" étrangers, qui doivent normalement être accompagnés par les services d'aide sociale à l'enfance. Mais certains départements sont débordés, constatent les Restos du cœur.

   
Restos du cœur : les chiffres clés

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.