RESULTATS. Municipales 2020 : Ce qu'il faut retenir des résultats en Bourgogne

Une urne peu remplie à Dijon / © François Latour/ France Télévisions
Une urne peu remplie à Dijon / © François Latour/ France Télévisions

De Macon à Sens, de Nevers à Dijon, ce dimanche 15 mars 2020, le 1er tour des élections municipales avait lieu dans un contexte inédit. La veille, le stade 3 de l’épidémie de Coronavirus Covid-19 a été activé. 

 

Par Sébastien Letard


En Côte d’Or, dans la Nièvre, en Saône-et-Loire et dans l’Yonne, 1 million 154 929 électeurs étaient appelés aux urnes ce dimanche 15 mars en pleine épidémie de Coronavirus covid-19. Un contexte qui a marqué le scrutin


La participation très faible

Ce dimanche 15 mars, l'abstention a atteint un niveau record pour une élection municipale

Taux d'abstention

  • Côte d'or : 52.19 %              (33.98% en 2014)
  • Nièvre : 55.12 %                  (33.41% en 2014)
  • Saône-et-Loire : 56.31 %    (34.56 % en 2014)
  • Yonne : 51.50 %                   (35 % en 2014)

A Nevers, Mâcon, Chalon-sur-Saone, Le Creusot, les sortants réélus dès le 1er tour


A Nevers, Denis Thuriot arrive très largement en tête avec près de 51.2% des voix.
A Mâcon,  Jean-Patrick Courtois obtient un 4e mandat.
Au Creusot, le socialiste David Marti est largement réélu avec 59.71 % des voix. Sont également réélus dès le 1er tour les maires de Chalon-sur-Saône, Gueugnon, Paray-le-Monial, Charolles, Tournus.

La prime aux sortants


A Dijon, François Rebsamen arrive nettement en tête du 1er tour. A Beaune, Alain Suguenot manque de quelques dizaines de voix l'élection dès le 1er tour. 

Des quadrangulaires incertaines


A Montceau-les-Mines, Marie-Claude Jarrot en tête au 1er tour mais dans une quadrangulaire incertaine. 

A Sens, la maire sortante Marie-Louise Fort (LR) arrive en tête. Au 2e tour, elle sera en quadrangulaire. Julien Odoul (RN) est donné en 3e position.
 

Déception pour En Marche et le Rassemblement National

A Autun, le maire sortant, Vincent Chauvet (Modem), l'un des rares élus appartenant à la majorité présidentielle est en ballottage difficile. 

A Auxerre, Guy Férez, maire-sortant socialiste soutenu par En Marche arrive deuxième avec 33.10% des voix. Il est également dans une situation délicate.
Guy Férez arrive derrière le candidat de la droite, Créscent Marault (LR) qui enregistre plus de 37% des suffrages.

Au soir du 1er tour, aucun candidat du Rassemblement national ne semble en mesure de peser sur un éventuel second tour.
 

Les battus du 1er tour

A Chateau-Chinon, ancien fief de François Mitterand, le socialiste Sylvain Mathieu échoue dans sa tentative de conquérir la mairie. Chantal Malus (SE), retraitée de la police nationale est élue au 1er tour avec 56.6 % des voix.

En Côte d'Or, c'est une surprise, le maire sortant de Genlis, Vincent Dancourt (DVD) est battu par une liste sans étiquette, marquée à gauche.

A Tonnerre, dans l'Yonne, la maire sortante, Dominique Aguilar est très sèchement battue dès le 1er tour . Elle ne recueille que 25.2 % des voix

Enfin à noter deux successions râtées en Saône-et-Loire, Brigitte Guillaume (SE) à La Chapelle du Guichay et Séverine Gardon-Morin (DVD) à Chauffailles
 

Une élection sans second tour ? 

  
Le contexte a visiblement dissuadé bon nombre d'électeurs de se rendre aux urnes, malgré le dispositif sanitaire particulier mis en place dans les bureaux de vote
 
A Chalon-sur-Saône, on enfile les gants pour le dépouillement / © Thiphaine Pfeiffer / france 3 Bourgogne
A Chalon-sur-Saône, on enfile les gants pour le dépouillement / © Thiphaine Pfeiffer / france 3 Bourgogne
Dès 20h, ce dimanche, plusieurs responsables politiques ont appelé à la suspension du second tour. 
 

Découvrez les résultats dans votre commune

Quels sont les résultats détaillés dans votre commune ? 

 ► sur notre page spéciale MUNICIPALES 2020

► sur la page résultats de franceinfo
 

CARTE. Retrouvez tous les résultats commune par commune en Bourgogne Franche-Comté

 

 

Que se passe-t-il (normalement) après le 1er tour ? Comment est élu le maire ?

Lors des élections municipales, les électeurs choisissent les membres de leur futur conseil municipal. Ce sont eux qui élisent ensuite le maire de la commune. 


Dans les communes de moins de 1 000 habitants : 

Des les plus petites communes, les candidats ont pu présenter des candidatures groupées ou isolées. Dès le 1er tour, les candidats qui ont obtenu la majorité absolue des suffrages exprimés et au moins un quart des voix des inscrits obtiennent un siège au conseil municipal. 

Un second tour est organisé pour les sièges restants. Cette fois, l'élection a lieu à la majorité relative. Les candidats obtenant le plus grand nombre de voix sont élus.

Les conseillers communautaires sont désignés "dans l'ordre du tableau" (Maire, adjoints,...)


Dans les communes de plus de 1 000 habitants : 

Dans les communes de plus d'un millier d'habitants, c'est un scrutin de liste, avec prime majoritaire. 

Si une liste obtient la majorité absolue dès le 1er tour, elle obtient de fait la moitié des sièges. Les autres sièges sont repartis à la proportionnelle entre les listes (y compris la liste en tête) ayant recueilli plus de 5 %  des voix. 

Au second tour, seules les listes ayant obtenu plus de 10 % des voix sont autorisées à se maintenir. Les listes qui ont obtenu plus de 5 % des suffrages peuvent, elles, fusionner avec une liste pouvant se maintenir. Après l'élection, les sièges sont répartis de la même manière qu'en cas de victoire dès le 1er tour. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus