Un robot pour maintenir le lien entre familles et personnes âgées d'un Ehpad de Longvic (21)

Publié le Mis à jour le
Écrit par R. C. / France 3 Bourgogne

A Longvic (Côte-d'Or), un robot a permis de maintenir le lien entre les résidents d'un Ehpad et leurs familles éloignées pendant le confinement. Une solution vite adoptée, notamment par les plus âgés, même si elle ne remplace pas le plaisir d'une visite.

Un robot contre l'isolement des résidents. C'est la solution retenue et mise en oeuvre par l'Ehpad Marcel Jacquelinet de Longvic (Côte-d'Or) pendant le confinement. L'objet de toutes les attentions s'appelle "Nonno" et permet d'organiser des appels vidéo entre les personnes âgées et leurs familles.

Même avec la deuxième phase du déconfinement, les visites ne reprennent qu'au compte-goutte et avec d'importantes précautions. Le robot reste donc essentiel pour maintenir le lien avec l'extérieur.

 

"Ils sont près de nous"

Ginette Tribon, résidente de l'établissement n'a pas revu sa petite-fille et ses petits-enfants depuis début mars. En attendant de pouvoir à nouveau les serrer dans ses bras, elle peut s'extasier devant l'écran à la vue des visages familiers. "Je trouve qu'on fait aujourd'hui des choses vraiment extraordinaire, se réjouit-elle. On les voit, ils sont près de nous. C'est un plaisir quand elles m'appellent pour les regarder."

Un moment de complicité partagé par sa petite-fille. "Je ne peux pas me déplacer tout le temps comme je veux, explique Anne-Caroline Tribon. Ce robot, c'est le moyen de la voir dans sa chambre, parfois de faire des choses avec elle."

 

Faire rentrer les familles dans l'établissement

Dans cet Ephad, six résidents et leur famille ont déjà adopté Nonno. Pourtant, quand le robot est arrivé début avril, la directrice craignait qu'il ne soit trop compliqué à utiliser. Avant de changer rapidement d'avis. "C'est sensationnel, se félicite Isabelle Faivre, les personnes n'ont rien à faire et c'est comme si les familles rentraient dans l'établissement."

Une initiative permise par l'engagement d'une entreprise dijonnaise, CPage. Spécialisée dans le numérique de santé, elle a voulu s'impliquer dès le début du confinement contre l'isolement des personnes âgées.

 

Un autre robot à venir

"Les équipes se sont mises à réfléchir, raconte David Boussard, le directeur. L'une d'entre elles m'a proposé de mettre en place un robot. On a trouvé ça génial, on s'est mis en contact avec une entreprise qui propose des robots de téléprésence et on a lancé le projet."

Un premier succès qui en appelle d'autres. L'amicale de l'entreprise a déjà décidé de financer un deuxième robot pour un autre établissement.

 

Le reportage d'Anne Berger, Dalila Iberrakene et Noé Leduc :

Robot Ehpad Longvic ©France 3 Bourgogne

 

Avec :

- Ginette Tridon, résidente

- Anne-Caroline Tridon, petite-fille d'une résidente

- Isabelle Faivre, Directrice de l'Ehpad

- David Boussard, Directeur de CPage