Saône-et-Loire : toutes les fôrets du monde regroupées à l'arboretum de Pézanin

© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

Dans l'arboretum de Pézanin, près de Cluny, en Saône-et-Loire près de 500 espèces d'arbres et d'arbustes venus tout droit des quatre continents. Créé en 1903, le parc a été reconnu d'intérêt national.

Par Cyrielle Cabot

Une forêt bourguignonne, une autre canadienne, quelques mètres plus loin une fôret asiatique et des collections de chênes et platanes. A Dompierre-les-Ormes, en Saône-et-Loire, toutes les fôrets du monde sont regroupées en un seul et même espace : l'Arboretum de Pezanin.

Voir le reportage d'Anne Berger, Gabriel Talon, Vincent Grandemange et Cécile Reveillaud avec :
Éric Martignene, responsable de l'unité territoriale du Mâconnais-Clunisois

Saône-et-Loire : toutes les fôrets du monde regroupées à l'arboretum de Pézanin
une balade en forêt pas comme les autres... Presque un voyage. Dans l'arboretum de Pézanin, près de Cluny, en Saône-et-Loire. Créé en 1903, reconnu d'intérêt national, cet arboretum rassemble aujoud'hui près de 500 espèces des quatre continents.  - Anne Berger, Gabriel Talon, Vincent Grandemange et Cécile Reveillaud

Un espace d'acclimatation

En 1903, le botaniste Philippe de Vilmorin choisit Pézanin pour créer un parc naturel. Il installe, dans ce grand espace de 26 hectares, l'arboretum destiné à recevoir des collections des arbres du monde entier. Son objectif : étudier l'acclimation d'un millier d'espèces végétales forestières. En 1923, l'espace est laissé à l'abandon. Il faut attendre 1935 pour qu'il soit racheté par l'Etat puis 1971 pour que l'Organisation nationale des fôrets (ONF) l'aménage au public. 

Aujourd'hui, les promeneurs peuvent s'engager sur trois sentiers de randonnées differemment, d'un kilomètre à 1,5 kilomètre, accessibles à tous. Pour découvrir les mystères de chacune des 500 espèces réparties en 17 collections toujours présentes, l'ONF a installé des petits panneaux explicatifs. De quoi allier balade à découvertes botanique. 

Des espèces rares

Et les voyageurs ne manquent pas de s'arrêter devant les arbres phares du parc : un chêne hétérophile (qui possède deux sortes de feuilles), une collection de 37 variétés d’Erable du Japon, de Chine et d’Amérique du Nord, des cyprès chauves dont les racines sont apparentes.

Un érable du Japon / © Christelle Draux (Creative Commons)
Un érable du Japon / © Christelle Draux (Creative Commons)
Un cyprès chauve / © marcovdz (Creative Commons)
Un cyprès chauve / © marcovdz (Creative Commons)

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Football Gueugnon - Angoulême coupe de France

Près de chez vous

Les + Lus