50 gendarmes déployés à Paray-le-Monial pour rechercher un homme armé

Publié le Mis à jour le
Écrit par Gaël Simon
Photo d'illustration
Photo d'illustration © REMY PERRIN / MAXPPP

Ce mardi 30 novembre, une personne a signalé qu'un homme armé d'une kalachnikov se déplaçait dans les rues de Paray-le-Monial (Saône-et-Loire). Un important dispositif de gendarmerie a été déployé, mais aucune suspect n'a été retrouvé.

Près de 50 gendarmes de Saône-et-Loire étaient encore mobilisés en début de soirée ce mardi soir, à Paray-le-Monial, après qu'une personne a affirmé qu'un homme armé d'une kalachnikov se baladait dans les rues de la ville ce 30 novembre 2021. 

Plus tôt dans la journée, les élèves des différentes écoles du centre de la commune avaient été confinés dans leur classe. Les portes des hôpitaux avaient également été fermés, par mesure de précaution. Le dispositif préventif a finalement été levé peu avant 18h00.

Aucun élément ne confirme la présence de l'homme

Selon le lieutenant-colonel Philippe Vailler, commandant en second du groupement de la gendarmerie de Saône-et-Loire, "aucun élément concret ne permet de confirmer la présence d'un homme armé dans les rues de Paray-le-Monial".

Au total, une cinquantaine de gendarmes répartis dans près de 20 patrouilles ont été déployés dans l'après-midi. Un dispositif imposant qui a pu susciter l'emballement des habitants de la commune.

Les militaires ont effectué de nombreuses patrouilles et des vérifications diverses avant que le déploiement militaire ne soit finalement levé peu avant 19h, comme l'a fait savoir la Préfecture de Saône-et-Loire, dans un communiqué.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.