Allia: les syndicats ont été reçus hier au ministère de l'Economie

© France 3
© France 3

L'intersyndicale de la société Allia s'est rendue à Bercy ce jeudi 9 février 2017. Elle a exposé aux représentants de l'Etat ses revendications concernant le plan de sauvegarde de l'emploi qui menacent 250 emplois à Digoin (Saône et Loire) et La Villeneuve-au-chêne (Aube).

Par Tiphaine Pfeiffer

Hier, les représentants de l'intersyndicale CFDT/CGT/UNSA/CFTC de la société Allia a été reçue à Bercy par deux commissaires au redressement productif, trois représentants du Ministère du travail et 4 représentants du Ministère de l’économie.

Objectif de cette rencontre pour les syndicats : dénoncer la légalité de la procédure de Plan de sauvegarde de l'Emploi (PSE) qui menace 250 emplois sur les sites de Digoin (Saône et Loire) et La Villeneuve-au-chêne (Aube).
A la publication des résultats du groupe GEBERIT pour 2016, il apparaît non plus une baisse mais une augmentation du chiffre d’affaires de 11 % pour le secteur céramique sanitaire au niveau du groupe suisse qui les a acquis il y a 18 mois. L'avocat des salariés demande donc l'annulation de la procédure.

L'ensemble des participants a convenu qu'un projet alternatif ne peut se construire qu'à l'échelle européenne afin d'éviter la délocalisation au Portugal, l'hypothèse actuellement envisagé par Gerberit. 

Une prochaine réunion au ministrère de l'Economie est prévue début mars sur la question de la Loi Florange afin d'évaluer la faisabilité d'un projet de reprise. L’Etat s’est engagé à solliciter les dirigeants suisses du groupe GEBERIT afin qu’une table ronde soit organisée avec les délégations syndicales au plus vite et sous l’égide du ministère de l’Economie.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus