C'est l’ouverture de la saison de pêche à la truite : "le moment le plus important de l’année !"

La saison de la pêche à la truite s’ouvre ce samedi 9 mars, pour une durée de six mois. Mais attention, la pratique est encadrée : pour préserver les espèces sauvages, des quotas s’appliquent. Illustration en Saône-et-Loire.

Le top départ est donné samedi 9 mars, à 6h34 précises. L’ouverture de la pêche à la truite est une journée très attendue en Saône-et-Loire. Et pour cause : le département est l’un de ceux qui compte le plus de licenciés en France. Plus de 34 000 pêcheurs, pour 68 associations locales. Le début de la saison rime donc avec convivialité : "C’est le moment le plus important de l’année pour les pêcheurs, encore plus que le carnassier en avril", estime André Godard, vice-président de la fédération de pêche de Saône-et-Loire. 

Quotas

Si la truite est tant appréciée, c’est parce qu’elle est le poisson majoritaire des cours d’eau du département. Sa pêche "n’est a priori par menacée", selon Alain Godard, mais il faut rester vigilant. "Depuis quelques années, on constate des niveaux plus bas des rivières et des eaux plus chaudes. Il y a donc une diminution du cheptel de farios, les truites sauvages".

 

Pour contrebalancer cette réduction et poursuivre les activités de pêche, des truites d’élevage, dites "arc-en-ciel", sont introduites progressivement dans les cours d’eau. 

Des quotas sont également instaurés. Il est désormais interdit de pêcher plus de 6 truites par jour et par personne, dont 3 truites fario. Chaque poisson doit également mesurer 23 centimètres minimum. 

"No kill"

Mais c’est une autre pratique, permettant le renouvellement de l’espèce, qui s’installe de plus en plus parmi les pêcheurs. Celle du "no kill" : les poissons sont remis à l’eau après avoir été pêchés, et ne sont donc pas consommés. "Cette pratique, c’est le respect du poisson, c’est la pêche de loisir. Ce sont surtout les jeunes qui la pratiquent, analyse le vice-président de la Fédération. D’ailleurs, l’intérêt des jeunes pour la pêche est grandissant, chez les 12-18 ans comme chez les enfants."

Entre les rivières du Morvan et les nombreux plans d’eau de la région, la pêche à la truite trouve chaque année son public. La période est ouverte jusqu’au 15 septembre. 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité