• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Chalon : IDEM, une entreprise de réinsertion qui transforme le carton en isolant

Le carton est un matériaux qui se recycle / © IDEM
Le carton est un matériaux qui se recycle / © IDEM

L'entreprise IDEM, une filiale du groupe d'insertion Id'ées, est installée à Fragnes près de Chalon-sur-Saône. Elle a mis au point un nouvel isolant à base de carton recyclé. C'est une première mondiale, c'est aussi une réussite sociale qui permet à 72 % des salariés de retrouver une activité. 

Par Fatima Larbi

Sur l’ancien site de l’usine Kodak, à Fragnes, près de Chalon-sur-Saône, en Saône-et-Loire, l’entreprise IDEM ( Innovation Développement Eco-Matériaux), a mis au point un nouvel isolant, le Novidem. Ce produit à base de carton recyclé est très performant dans les domaines thermiques, acoustiques ou de régulation de l’humidité.

Une première mondiale qui permet à cette filiale du groupe Id’ées, spécialiste national de l’insertion, de faire travailler des personnes en difficulté ou des seniors en chômage de longue durée.
La preuve qu’il est possible d’allier innovation technologique et insertion sociale grâce à l’économie circulaire.
© IDEM
© IDEM


► 20 ans pour mettre au point le Novidem


Tout a commencé il y a une vingtaine d’années, lorsque Christian Marie, le directeur d’IDEM, était à la tête d’une entreprise de réinsertion qui vendait des palettes en bois. A cette époque, un de ses commerciaux se rend chez le cartonnier Laurent, à Chalon-sur-Saône. Le chef d'entreprise lui dit qu'il n'est pas intéressé par des palettes en bois.
Par contre, il lui demande s'il est possible de récupérer les cartons invendus pour fabriquer des protections d’emballage qui remplaceraient celles en bois, trop lourdes et trop coûteuses.
Les protections d’emballage sont les plaques que l’on met au-dessus de  palettes pour protéger les produits, avant de les emballer.

Christian Marie met au point cette activité dans son entreprise installée à Saint-Germain-du-Bois, en Saône-et-Loire. Au lieu de faire des kilomètres pour aller au rebus, le carton est réutilisé à proximité grâce à la mise en place d’un circuit court.
De nouvelles machines sont aussi mises au point et il faut développer de nouvelles pratiques professionnelles adaptées au recyclage du carton.
© IDEM
© IDEM

 

► La poussière issue du carton ressemble à la ouate de cellulose

En 2008, Christian Marie rejoint le groupe Id’ées puis, en 2012, l’entreprise s’installe sur l’ancien site de Kodak dans un local de 10 000 m2, avec pour nom "IDEES Services".
Dans les ateliers, les machines qui découpent le carton génèrent de la poussière. Christian Marie fait alors le lien avec la ouate de cellulose, issue du papier, qui est utilisée comme isolant. Il veut savoir s'il est possible de créer un isolant à partir des déchets de cartons. Il se rapproche pour cela du pôle fibre de l’université de Nancy et de l'école d’ingénieurs ENSTIB bois qui lui confirment que c’est possible.

Des tests de broyage sont menés en Allemagne. Le produit est ensuite fabriqué sur une ligne industrielle en Lettonie, ce qui permet de tester les machines et les adapter au carton.

► Un nouvel isolant : le Novidem


Deux ans plus tard, l’entreprise IDEM est créée, prête à fabriquer ce nouvel isolant bio, le NovidemLe carton utilisé est trié pour éviter les produits blanchis au chlore et les traces d’encres.
© IDEM
© IDEM
Mais, un produit isolant pour le bâtiment nécessite des nombreuses certifications qui prennent du temps et les derniers freins ont été levés en 2017.

Aujourd’hui, après des années d'effort, le Novidem peut être commercialisé, il intéresse les professionnels du bâtiment. L’objectif est d’en fabriquer 3 000 tonnes par an, en faisant travailler une douzaine de personnes en réinsertion. 

► IDEM : une entreprise à vocation sociale


L’ensemble du site de Chalon-sur-Saône emploie aujourd’hui 45 personnes, dont 35 en réinsertion (ce qui représente 60 personnes par an, avec le turn over).

Une entreprise innovante qui atteint aussi son objectif social : 72 % des personnes en réinsertion retrouvent un emploi ou une formation qualifiante à leur sortie. Un succès que Christian Marie explique par l’adéquation de l’offre au caractère industriel du bassin d’emploi de Chalon.

On est sur la bonne activité !
 

© IDEM
© IDEM

Le Novidem a aussi un prix interessant. Il est moins cher qu’un isolant en ouate de cellulose issu du papier et, contrairement aux idées reçues, il n’est pas plus cher que la traditionnelle laine de roche.
Il faut compter 20 à 25 euros du mètre carré pour une isolation dans les normes.

► NOVIDEM : un produit de demain


Un produit performant en hiver, mais aussi en été, car il permet une meilleure isolation à la chaleur. Un produit d’avenir, car aujourd’hui les 2 pics de consommation d’énergie de l’année sont janvier à cause du froid et juillet à cause de la chaleur. Avec le déréglement climatique, le Novidem semble promis à un bel avenir.


Jeudi 17 janvier 2019 l'émission "C'est mieux ensemble" nous emméne à Fragnes à la découverte de l'entreprise IDEM. Maxime Meuneveaux est en compagnie de Christian Marie, directeur, et Yasmine Chezal, directrice d'IDEES Services.
 
© IDEM
© IDEM

 

Le carton, un véritable marché mondial

Le carton est un produit noble. Il a des qualités environnementales car il peut être réutilisé 7 à 8 fois.

De plus il existe un véritable marché mondial du carton avec des cours mondiaux sachant que les plus gros acheteurs sont les Asiatiques : 50 % des déchets issus du carton partent en Chine. On est loin des circuits courts.

A lire aussi

Sur le même sujet

Dijon : médailles, enseignes de pèlerinages…. quel bilan pour les fouilles sur l’ancien site de l’hôpital général

Les + Lus

Les + Partagés