Chalon-sur-Saône : Un rassemblement après la prière pour dénoncer la barbarie

Une trentaine de fidèles se sont rassemblés devant le centre culturel musulman El Fath de Chalon-sur-Saône, vendredi 20 novembre, après la prière. / © FTV
Une trentaine de fidèles se sont rassemblés devant le centre culturel musulman El Fath de Chalon-sur-Saône, vendredi 20 novembre, après la prière. / © FTV

A Chalon sur Saône, les fidèles de la mosquée El Fath, qui est située dans le centre-ville, ont été appelés à se rassembler à l'issue de la prière du vendredi, le 20 novembre. Une trentaine de personnes se sont ainsi mobilisées pour dénoncer les actes barbares des radicaux. 

Par F.L.

Un rassemblement pour dénoncer la barbarie

Après la prière du vendredi au centre musulman El Fath à Chalon-sur-Saône, les fidèles se sont réunis à l'extérieur pour réciter le premier chapitre du Coran. 
Image inhabituelle, mais hautement symbolique. Les fidèles souhaitent ainsi rendre hommage aux victimes des actes terroristes à Paris.

Condamnation unanime des actes 

Les fidèles ont souhaité ainsi condamner fermement les actes terroristes, de la façon la plus unanime et forte qu'il soit.
Ainsi, Camil Sari, Vice-Président du centre culturel musulman de Chalon condamne ces actes terroristes en déclarant, au sujet des terroristes : "C'est des animaux , c'est des sauvages, c'est des barbares ces gens-là"

Présence d'autres religions et partage

A noter aussi la présence d'autres représentants religieux lors du rassemblement, car pour les fidéles du centre musulman, leur hommage se doit aussi d'être partagé.

Le reportage de Damien Boutillet et Romy Ho A Chuck

Intervenants :
  • Mohammed, Fidèle de la mosquée El Fath
  • Camil Sari, Vice-Président du centre culturel musulman de Chalon
  • Ahmed Belghazi, Imam de la mosquée El Fath de Chalon
Rassemblement après prière centre musulman Chalon-sur-Saône
A Chalon-sur-Saône, les fidèles de la mosquée El Fath, qui est située dans le centre ville, ont été appelés à se rassembler à l'issue de la prière du vendredi. Une trentaine de personnes se sont ainsi massées pour dénoncer les actes barbares des radicaux. Damien Boutillet et Romy Ho-a-Chuck


Sur le même sujet

Les + Lus