Le plan grand froid est déclenché en Saône-et-Loire

Avec des températures négatives prévues cette semaine, la préfecture de Saône-et-Loire déclenche le plan "grand froid" afin de mettre à l'abri les plus précaires.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Des matins glaciaux, jusqu'à -5°C et des après-midi guère plus chauds, dépassant difficilement 2°C : c'est la météo annoncée pour la semaine en Saône-et-Loire. En conséquence, la préfecture annonce qu'elle déclenche son plan "grand froid", dans un communiqué envoyé ce lundi 8 janvier. 

Qu'est-ce que ça implique ?

Ce plan "grand froid" de niveau 1 vise à protéger les plus fragiles, sans-abri et personnes en situation précaires. Il entraîne plusieurs mesures : 

  •  Les équipes mobiles des SAMU sociaux de Mâcon et Chalon-sur-Saône travailleront désormais chaque soir, et pourront aussi se déplacer à Tournus. "Il leur est demandé d’être particulièrement
    vigilants à l’égard des personnes sans résidence stable qui ne sollicitent pas habituellement
    d’hébergement", note la préfecture.
  • Les accueils de jour sont incités à élargir leurs horaires d'ouverture en journée, mais aussi la nuit et le week-end.

La Saône-et-Loire active le plan "grand froid" by France Télévisions on Scribd

La préfecture appelle chacun à veiller sur les autres, en signalant des personnes en potentielle difficulté. "Le signalement d’une personne en danger doit être effectué auprès du Samu social en composant le 115 (appel gratuit)."

On est encore loin des records de froid

Les autorités rappellent aussi des gestes simples à effectuer en cas de grand froid : 

  • Limiter les activités extérieures pour les personnes à risque,
  • Éviter de sortir avec des nourrissons,
  • Limiter les efforts physiques même si l'on est en bonne santé car "le froid demande des efforts supplémentaires à l'organisme notamment au cœur qui bat plus vite pour lutter contre le refroidissement",
  • Adapter ses vêtements pour sortir.

Cette vague de froid, qui sévit toute la semaine sur une large partie du pays, est engendrée par un phénomène appelé le "Moscou-Paris", une descente d'air froid en provenance de Russie et des pays scandinaves.

On sera cependant très loin des pics de froid connus il y a quelques années. En janvier de l'année dernière, il a fait jusqu'à -36°C à la Combe Noire dans le Jura. En décembre 2022, il a fait -10°C au Haut-Folin dans le Morvan, et côté Saône-et-Loire, il a fait -9°C à Charolles, -8°C à Gueugnon et Chalon-sur-Saône, ou encore -7°C à Paray-le-Monial.